Soweto pleure Mandela, «celui qui nous a donné la vie»

le
0
L'Afrique du Sud s'était rassemblée pour une journée de prières et de réflexion.

Envoyé spécial à Soweto

Soweto n'a pas changé. L'immense township de Johannesburg, avec ses 1,3 million d'habitants, est toujours le même. Ses petites maisons de briques jaunes ou rouges, ses bidonvilles, ses interminables avenues, ses routes de terre défoncées et ses files de passants trottinant d'un pas pressé. Mais en ce dimanche, rien n'est tout à fait pareil. Maintenant, Nelson Mandela est mort. Le ciel, tristement gris, ajoute à la gravité des visages. Soweto est là, mais ses habitants sont ailleurs.

«Je pense à lui toute la journée. Je suis triste. Je l'aimais», glisse Gabisile, une femme rondelette entre deux âges, engoncée dans une petite robe bleue. «On savait tous que Tata allait partir. C'était un vieil homme ; mais, lui, aurait dû avoir l'éternité.» Comme des centaines de ses voisins, Gabisile file vers l'Église, où tout ce pays pétri de foi pri...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant