Soutien logistique US pour l'attaque de Mossoul en Irak-Carter

le
0
 (Ajoute détails) 
    BAGDAD, 11 juillet (Reuters) - L'armée américaine va aider 
les forces irakiennes et envoyer des conseillers et d'autres 
militaires sur une base aérienne reprise au groupe Etat 
islamique (EI) afin de préparer l'offensive contre Mossoul tenue 
par les djihadistes, a déclaré le secrétaire américain à la 
Défense Ashton Carter, lundi. 
    Les troupes gouvernementales irakiennes, soutenues par 
l'appui aérien de la coalition sous commandement américain, ont 
repris samedi le contrôle de la base aérienne de Kayara, située 
à 60 km au sud de Mossoul, capitale de fait de l'EI en Irak. 
    "La prise du terrain d'aviation de Kayara Ouest sera un 
exemple. Le but est d'installer un centre logistique là-bas afin 
qu'il y ait un soutien logistique américain", a déclaré Ashton 
Carter avant une visite impromptue à Bagdad, lundi. 
    Le terrain d'aviation "est un des centres depuis lequel 
(...) les forces irakiennes, accompagnées et conseillées par 
notre armée si besoin, réaliseront l'encerclement de Mossoul par 
le sud principalement", a-t-il ajouté. 
    Des conseillers vont pouvoir apporter un soutien technique 
spécialisé pour prendre Mossoul, où l'Etat islamique a fait 
exploser des ponts sur le Tigre, ont rapporté des responsables 
américains. D'après eux, des troupes américaines ont déjà visité 
le site et observé son état. 
    Les forces irakiennes sont déjà en train d'améliorer le 
terrain d'aviation au cas où l'Etat islamique, qui contrôle la 
ville de Kayara, lancerait une contre-attaque. 
    Un responsable américain a comparé le site de Kayara à celui 
de la base aérienne de Takaddum à l'ouest de Bagdad, centre 
opérationnel des combats dans la province d'Anbar où les forces 
américaines conseillent l'état-major irakien depuis 2015. 
    Selon ce responsable, Kayara représenterait "un lieu 
essentiel pour  des  conseillers,  des  tirs d'appui, en 
travaillant en étroite collaboration avec les Irakiens et en 
s'approchant au plus près du combat". 
    Ashton Carter doit rencontrer le Premier ministre irakien 
Haïdar al Abadi, qui a promis de reprendre Mossoul avant la fin 
de l'année, et son homologue Khaled al Obaidi. Il aura également 
une entrevue avec le général MacFarland qui dirige la coalition 
en lutte contre l'EI. 
     
 
 (Yeganeh Torbati; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant