Soutien en demi-teinte du Japon à la zone euro

le
0
Le pays a acheté 10% des 3 milliards d'euros d'obligations à dix ans levées hier par le Fonds européen de stabilité financière, soit deux fois moins que lors des précédentes émissions.

Le Japon reste engagé aux côté de ses pertenaires de la zone euro mais dans une moindre mesure. Lors du dernier appel au marché du Fonds européen de stabilité financière (FESF), le pays s'est en effet porté acquereur de deux fois moins de titres que lors des précédentes émissions du FESF. Le gouvernement nippon a annoncé ce matin avoir acheté 10% des 3 milliards d'euros d'obligations à dix ans levés hier par le FESF afin de soutenir les efforts de la zone euro pour sortir de la crise. «Nous avons pris en compte l'état de nos liquidités en euros, les conditions de l'émission et l'environnement du marché» pour décider du niveau de l'investissement, à savoir 300 millions d'euros cette fois, a précisé un responsable du ministère des finances.

Un investissement deux fois moins important que lors des précédentes émissions: Tokyo avait jusque-là investi 20% du montant total des premières trois émissions lancées par le FESF depuis le début de l'année. Tokyo a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant