Southampton, port mythique d'où s'élance le «Harmony of the Seas»

le
0
Southampton, port mythique d'où s'élance le «Harmony of the Seas»
Southampton, port mythique d'où s'élance le «Harmony of the Seas»

C’est un grand jour pour le paquebot «Harmony of the Seas». Après avoir quitté Saint-Nazaire le 15 mai, le gigantesque bateau de croisière s’élance ce dimanche après-midi du mythique port de Southampton, au sud de l’Angleterre.

«Harmony of the Seas», construit par les Chantiers STX, doit effectuer une croisière pré-inaugurale de cinq jours vers Rotterdam, avec à son bord 3000 invités. Il reviendra à Southampton le 26 mai pour partir à Cherbourg. Puis il voguera vers Barcelone, son port d'attache pour l'été. Le géant des mers ne prendra la direction des Caraïbes qu'en octobre.

VIDEO. La première sortie en mer du Harmony of the Seas

Le choix de Southampton pour ce voyage pré-inaugural ne doit rien au hasard. En raison de sa situation géographique et de ses infrastructures, la cité du Hampshire a vu passer les navires les plus célèbres de l’histoire. Retour sur les grandes heures du port.

1620. Les pèlerins du Mayflower s’exilent en Amérique

Une réplique du «Mayflower» à Plymouth (Etats-Unis). (CC)

Dès sa fondation, Southampton est un lieu majeur du commerce maritime et du transport de passagers. Le 5 août 1620, des dissidents religieux persécutés y embarquent à bord du Mayflower pour fuir le Royaume. Le vaisseau de 27 mètres de long les transportent jusqu’en Amérique, où ils fondent Plymouth, dans l’actuel Massachussetts. Malgré des conditions de vie extrêmes, une partie d’entre eux parviendra à survivre. Ces «pèlerins du Mayflower» sont considérés comme des pères fondateurs des Etats-Unis.

1912. Le premier et dernier voyage du «Titanic»

Le «Titanic» quitte Southampton le 10 avril 1912. Cinq jours plus tard, c'est la tragédie. Le paquebot coule dans l'Atlantique nord après avoir heurté un iceberg. La catastrophe frappe Southampton en plein coeur. Près de 500 familles locales ont perdu un proche lors de cet accident.  

1936. Le «Queen Mary», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant