Soutenir les prix du caoutchouc encouragerait les majors, pas les producteurs

le
0
(Commodesk) Les mesures court-termistes, prises samedi par le Conseil international tripartite du caoutchouc (ITRC, Indonésie, Thaïlande et Malaisie), pour soutenir ses cours, profiteront d'abord aux majors industrielles, comme les Corporations Supermax et le numéro un Top Glove, met en garde l'agence de presse nationale malaisienne Bernama, ce lundi. Elles chercheront à faire des stocks immédiatement, en prévision de la hausse des prix, prévue dans un délai de trois à six mois. Récemment, les cours du latex ont fortement chuté. L'ITRC a ainsi décidé de retirer du marché des exportations une partie des quantités disponibles. Sans pour autant fixer le prix plancher souhaité : il pourrait être de 3 dollars par kilogramme pour le caoutchouc naturel, avait précisé le président de l'Association thaïlandaise de caoutchouc, Pongsak Kerdvongbundit, le 11 novembre dernier.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant