Souscrire un crédit malgré la maladie

le
0

Lors d'une demande de crédit, il est fréquent de se voir soumis à un questionnaire de santé. Or, il s'avère difficile d'emprunter en étant malade. La convention Aeras peut être une solution.

État de santé et convention AERAS

Les banques exigent désormais que les demandeurs de crédit se soumettent à un questionnaire de santé et en cas de doute, à des examens plus poussés. Lorsque l'emprunteur est touché par une maladie sérieuse, il est fréquent de se voir opposé un refus en raison du risque trop élevé qu'il constitue pour la banque.

C'est pour pallier ce problème que l'État, les fédérations d'assureurs, banquiers et associations de malades ont créé en 2007 la convention s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé (AERAS). Elle a pour objectif d'accompagner les demandes de malades, qui adhèrent à une assurance décès invalidité adaptée en échange d'une prime plus coûteuse.

L'AERAS : en pratique

L'AERAS est destinée aux personnes touchées par une maladie telle que le cancer, l'hypertension, le diabète ou des problèmes cardiaques. Le recours à l'AERAS est aussi possible lorsqu'un traitement contre ces maladies a eu lieu dans le passé. Cette convention concerne les crédits immobiliers souscrits en vue de l'achat d'une résidence principale, d'une construction de maison ou d'aménagements intérieurs.

Les conditions

Le dossier de demande est étudié sous trois semaines. Le crédit assuré par le biais de l'AERAS ne peut dépasser 300 000 € et l'emprunteur ne peut être âgé de plus de 70 ans à la fin de son crédit.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant