Souscrire un crédit immobilier après la retraite :

le
1

Avec l'espérance de vie en hausse, les projets immobiliers peuvent naitre au-delà de 70 ans. Pour les emprunteurs séniors, il est nécessaire de négocier son crédit immobilier.

Un crédit après 70 ans, c'est possible

En France, l'espérance de vie en bonne santé ne cesse de croître. De nombreuses personnes âgées de 70 ans ou plus sont donc susceptibles de réaliser un projet immobilier.

S'il n'existe aucune possibilité légale pour les banques de refuser ces emprunteurs, force est de constater que les crédits demandés par les seniors sont l'objet de davantage de précautions. Il est donc important de se renseigner sur ses droits, ses possibilités de caution et les taux d'intérêt appliqués pour négocier au mieux.

Des crédits spécifiques

Les banques et organismes financiers se sont adaptés à cette nouvelle demande des plus de 70 ans. Les contrats de crédits sont d'ailleurs établis individuellement, selon l'âge et la situation de chaque emprunteur. Pour ce dernier, il est essentiel de faire jouer la concurrence afin de bénéficier du taux effectif global (TEG) le plus intéressant.

La possession d'un premier bien immobilier est un argument pour négocier puisque la banque pourra prendre une hypothèque sur ce bien, pour sécuriser son prêt immobilier.

Assurance décès-invalidité

Un crédit immobilier s'accompagne toujours d'une assurance et plus particulièrement dans le cas des emprunteurs retraités. Une assurance décès-invalidité permet notamment de préserver ses héritiers du remboursement du crédit, en cas de décès de l'emprunteur.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1566920 le jeudi 17 sept 2015 à 10:25

    Quel peut-être le montant de l'assurance décès-invalidité pour un prêt sénior à partir de 80 ans ?