"Sous-smic" : Parisot dénonce une "logique esclavagiste"

le
7
Pierre Gattaz (au centre) et Laurence Parisot.
Pierre Gattaz (au centre) et Laurence Parisot.

L'ancienne patronne du Medef Laurence Parisot a taclé dans un tweet son successeur Pierre Gattaz qui a proposé un smic intermédiaire. "Proposer un salaire en dessous du smic s'apparente à une logique esclavagiste", écrit-elle. Le président du Medef, Pierre Gattaz, a ouvert mardi la boîte de Pandore en se disant favorable à un salaire "transitoire" inférieur au smic pour encourager l'embauche des jeunes, suscitant un rejet du gouvernement et une réaction indignée des syndicats sur un sujet hautement sensible. "Le niveau élevé du smic est une marche d'escalier à franchir en France" pour trouver du travail, a affirmé Pierre Gattaz lors de son point de presse mensuel. Une solution, selon lui, consisterait à "avoir temporairement un système permettant la première année" pour "un jeune ou quelqu'un qui ne trouve pas de travail de rentrer dans l'entreprise de façon transitoire avec un salaire adapté, qui ne serait pas forcément le salaire du smic", 1 445 euros brut mensuel. Pierre Gattaz a estimé qu'avec un "niveau de chômage à 11 %" il faut "explorer toutes les pistes". Il a souhaité en débattre "avec le gouvernement et les partenaires sociaux". "¡ No pasarán !" Plus tôt dans la journée, l'actuel président du Medef s'était dit favorable à l'instauration à titre "temporaire" d'un salaire "transitoire" inférieur au smic, pour permettre aux jeunes, notamment, d'entrer sur le marché du travail. "Le niveau élevé du smic est une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mercredi 16 avr 2014 à 13:39

    même Pascal Lamy qui prône les petits boulots, comme aux USA! En tant que Directeur de l'OMC, il devrait savoir que c'est un problème de guerre des monnaies. C'est toujours les plus riches qui ponctionnent les plus pauvres. Voyez le salaire du patron de PSA 1,3 millions par an!

  • charleco le mercredi 16 avr 2014 à 13:35

    Ils veulent nous bengladeshiser!

  • M565661 le mercredi 16 avr 2014 à 11:13

    « Je paie mes salariés pour qu’ils achètent mes voitures » citation Henry Ford. A méditer, dans un modèle basé sur la croissance...

  • frk987 le mercredi 16 avr 2014 à 10:28

    La haine des femelles battues aux élections......tout un roman à écrire.

  • brenot le mercredi 16 avr 2014 à 10:13

    Parisot à la digestion de la défaite très très lente.

  • M6426934 le mercredi 16 avr 2014 à 09:43

    radafana Me Parisot ne serait-elle pas tombée sur la tete ;a t-elle vu le niveau du nouveau MIC Allemand ?

  • alainb57 le mercredi 16 avr 2014 à 09:38

    Sacré GATTAZ, s'il pouvait il ne paierait les employés qu'avec (peut être) un sourire ! Il est bien le fils de son père : le profit éhonté.