Sous pression, Yahoo! va céder le reste de ses actions Alibaba

le
0
Sous pression, Yahoo! va céder le reste de ses actions Alibaba
Sous pression, Yahoo! va céder le reste de ses actions Alibaba

Le groupe internet américain Yahoo!, sous la pression des investisseurs, va complètement couper les ponts avec le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, une opération qui va surtout profiter à ses actionnaires.Yahoo!, qui a conservé 15,4% d'Alibaba après l'entrée à Wall Street du groupe chinois en septembre, a annoncé mardi qu'il allait mettre cette participation, évaluée à quelque 40 milliards de dollars, dans une société indépendante dont il distribuera gratuitement les actions à ses actionnaires existant.Ceux-ci se frottaient les mains mardi soir: le titre Yahoo! gagnait presque 7% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse.L'opération devrait avoir lieu au quatrième trimestre. Au moment de l'entrée en Bourse d'Alibaba, Yahoo! s'est en effet engagé à conserver sa participation restante au moins jusqu'au 21 septembre 2015.Outre la participation dans Alibaba, qui constituera "presque toute sa valeur", la nouvelle société intègrera une "activité auxiliaire" de Yahoo! non identifiée dans l'immédiat, selon les détails fournis dans un communiqué. Contrairement aux attentes de certains observateurs, le groupe américain conservera en revanche son autre actif asiatique rentable, soit une participation de 35,5% et évaluée à 7 milliards de dollars dans Yahoo Japan, une société commune avec le japonais SoftBank.- Manque de croissance -La monétisation des actifs asiatiques, dont la valeur cumulée dépasse la valorisation boursière totale de Yahoo! (45,5 milliards de dollars mardi en clôture), était depuis plusieurs mois une demande de investisseurs, et notamment du fonds activiste Starboard Value.Ils se sont en effet avérés des pépites pour Yahoo!, dont le bénéfice net a plus que quintuplé l'an dernier grâce aux recettes de l'entrée en Bourse d'Alibaba, à 7,5 milliards de dollars, selon des résultats publiés parallèlement mardi. Par comparaison, le quatrième trimestre, qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant