Sous le Rocher, la plage !

le
0
Sous le Rocher, la plage !
Sous le Rocher, la plage !

Trois ans après avoir été admis par l'UEFA, la Fédération gibraltarienne est devenue en mai dernier le 211e membre de la Fifa. Une sélection semi-amateur, à deux éléments près, en lice pour la Coupe du monde en Russie. Et Gibraltar croit dur comme fer à sa première victoire en match officiel !

Ce lundi, Monsieur Bosio était absent. Comme la semaine dernière. D'ailleurs, mardi non plus, il ne viendra pas au collège. Monsieur Bosio est professeur d'anglais, il enseigne la langue et la littérature. Mais le jeune enseignant de 25 ans a une bonne excuse : il est sélectionné par Gibraltar pour disputer les qualifications de la Coupe du monde ! Comme le milieu défensif de la sélection, la plupart des joueurs de l'équipe nationale sont semi-professionnels. Travaillent de neuf heures du matin à cinq heures l'après-midi et s'entraînent au moins cinq fois par semaine avec leur club, une ou deux fois par jour avec la sélection. Ils sont greffier, pompier, douanier, policier, agent maritime...

10% de la population impliquée dans le foot

Gibraltar est un bout de territoire sur 6,8 km2 de la Couronne britannique à la pointe sud de l'Espagne (et toujours revendiqué par l'Espagne) où vivent 30 000 âmes - dix fois moins qu'en Islande. Un réservoir pas vraiment suffisant pour former une sélection nationale de renom. Mais le Rocher vit le foot. "Le week-end, les gens se retrouvent tous au pub pour regarder la Premier League. Entre les joueurs, les éducateurs, les arbitres et l'administration, 10% de la population est impliquée dans le foot ", certifie Dennis Beiso, le secrétaire général de la Fédération gibraltarienne.

Il y a un peu plus de trois ans, l'association adhérait à l'UEFA au bout d'un long combat enclenché en 1997 qui s'est conclu devant le Tribunal arbitral du sport. Pour son premier match amical contre une grande nation, Gibraltar accroche la Slovaquie 0-0. D'ordinaire habitués à affronter des équipes comme Rhodes, l''île de Wight ou Guernsey lors des Jeux des Îles (même si son territoire n'est qu'une presqu'île), Gibraltar allait bientôt affronter les champions du monde allemands. Pas de miracle cependant lors des éliminatoires de l'Euro 2016 : dix matchs, dix défaites - pas mal de raclées : 0-7, 7-0, 6-1, 0-7, 8-1 - , deux buts marqués, cinquante-six encaissés !

"Justice a été rendue"

Puis un nouveau bras de fer s'enclenche avec la…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant