Sous le quinquennat Sarkozy, les congés étaient déjà très surveillés

le
0
Les recommandations concernant les vacances des ministres se sont durcies au fil des cinq années.

Les consignes données aux membres du gouvernement pour leurs congés sont claires, mais elles ne sont pas inédites. Les vacances des ministres étaient déjà très surveillées sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. En 2007, après trois mois de gouvernement, le président de la République avait accordé trois semaines de repos à ses ministres. Avec une seule obligation: «Chaque ministre doit être joignable à tout moment.» Les recommandations se sont durcies au fil des cinq années. Dès 2008, la règle est de choisir une villégiature qui permette de revenir à Paris en deux heures. En juillet 2009, Sarkozy conseille de «ne pas hésiter» à interrompre ses congés. L'année suivante, le message est encore plus clair: «On est ministre 24 heures sur 24, 365 jours par an.» Il sera ensuite «recommandé» de ne plus quitter la France.

«La fonction ministérielle n'est pas une fon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant