Sous le feu des critiques, le maire de Rome remanie son équipe

le
0

ROME, 28 juillet (Reuters) - Le maire de Rome, Ignazio Marino, a remanié mardi son équipe municipale et s'est engagé à améliorer la qualité des services publics de la capitale italienne, à l'image dégradée par des grèves et des affaires de corruption. Elu pour cinq ans en 2013 sous l'étiquette du Parti démocrate (PD), la formation de centre gauche du président du Conseil Matteo Renzi, le maire veut tenter de faire oublier le désastreux scandale de corruption dit "Mafia Capitale" qui a conduit à la démission de plusieurs de ses adjoints. A plusieurs reprises, Renzi, inquiet des répercussions de la situation romaine sur l'image nationale du Parti, avait intimé à Marino de faire la preuve qu'il était en mesure d'administrer la ville ou de démissionner. Le maire a nommé quatre nouveaux adjoints et promis que les priorités de la nouvelle équipe municipale porteraient sur le nettoyage des rues de la ville, le combat contre les activités clandestines et l'amélioration des transports publics. Il entend aussi travailler sur la qualité du réseau routier et l'accès aux logements sociaux. Lors d'une conférence de presse, Marino, qui n'est pas visé par l'enquête sur l'implication de la mafia, a déclaré qu'à sa prise de fonction, en 2013, la situation était telle qu'"il ne manquait que des mines antipersonnel" aux abords de la mairie. (Isla Binnie; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant