Sous le choc, l'Irlande plie et autorise l'avortement

le
0
Après la mort d'une jeune Indienne qui s'était vu refuser une interruption volontaire de grossesse, un projet de loi va être déposé pour accorder le droit à l'avortement lorsque la vie de la mère est en danger. » Un décès relance le débat sur l'avortement en Irlande

Savita Halappanavar ne sera pas morte pour rien. Cette ressortissante indienne de 31 ans est décédée en octobre d'une septicémie, alors que le bébé qu'elle portait dans le ventre était en train de mourir. Quand elle s'est présentée à l'hôpital avec d'importantes douleurs dans le dos, la jeune dentiste enceinte de 17 semaines faisait une fausse couche, mais la direction lui a refusé l'IVG. Selon son mari, les médecins ont rejeté ses demandes répétées d'avorter, tant que le c½ur du f½tus battait. Savita est morte quelques jours plus tard.

L'immense émotion que cette disparition souleva fit reculer le gouvernement de ce pays très catholique, le seul de l'Union européenne à interdire...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant