Sous la pression, Uber va se retirer de Hongrie

le , mis à jour à 16:56
0

C'est une première au sein de l'Union Européenne. Le géant américain Uber a annoncé qu'il allait quitter la Hongrie après la promulgation d'une loi rendant impossible, pour un conducteur, d'utiliser son véhicule à des fins commerciales. Le départ interviendra le 24 juillet prochain, jour où la nouvelle loi, qui va bloquer les applications de transport entre particuliers, entrera en vigueur. 

 

Depuis novembre 2014, date de l'arrivée d'Uber en Hongrie, les taxis leur font vivre la vie dure. Comme dans de nombreux autres pays d'Europe, et notamment en France, la firme est accusée de concurrence déloyale par les taxis disposant de licences classiques. Les véhicules jaunes ont d'ailleurs trouvé un allié de poids: le Premier ministre conservateur Viktor Orban. Et en deux ans, il a graduellement renforcé la législation contre l'application spécialisée dans la mise en relation directe de particuliers, multipliant même les contrôles des chauffeurs.

 

Une loi qui «punit l'innovation»

La dernière nouveauté permet de bloquer techniquement, et ce pendant une année, les services internet de tout prestataire de services de taxi ne disposant pas d'un centre d'appel. Une balle dans le coffre pour Uber, qui revendique 1 200 chauffeurs dans le pays, et plus de 150 000 clients. 

 

A Budapest, le patron d'Uber, Zoltan Fekete, a déploré la promulgation de cette loi qui «punit l'innovation» et qui «se fait au détriment de la concurrence et du consommateur». Contacté par leParisien.fr, Uber France n'a pas souhaité ajouter de commentaire supplémentaire, puisque tout avait été dit par ses homologues en Hongrie. 

 

En France, la concurrence entre les taxis, les véhicules touristiques avec chauffeur (VTC) et les chauffeurs Loti, a mené à des mouvements sociaux début 2016. Le 19 juillet prochain, la proposition de loi de Laurent Grandguillaume (PS), soutenue par le gouvernement, va être présentée à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant