Source identique pour les E.coli de Bordeaux et d'Allemagne

le
0
Les sept personnes hospitalisées au CHU de la capitale girondine étaient lundi dans un état «stable».

L'état de santé des sept personnes atteintes par la bactérie Escherichia coli à Bordeaux et hospitalisées, était stable lundi. Y compris pour le cas le plus sévère, celui d'une femme de 78 ans, toujours en réanimation et placée sous assistance respiratoire. «Aucun cas nouveau n'a été déclaré», faisait savoir l'Agence régionale de la santé (ARS) dans un communiqué. Ce qui est la fois encourageant et logique, le délai maximum d'apparition des symptômes étant limité à 15 jours, précise l'ARS.

Selon les derniers résultats d'analyses, trois des malades hospitalisés ont été infectés par la souche O 104 ; H4 qui vient de faire une quarantaine de morts en Allemagne. Pour François-Xavier Weill, microbiologiste à l'Institut Pasteur à Paris, dont le laboratoire a identifié la souche en cause dès vendredi, «les deux événements sont forcément liés. Nous sommes face à une souche exceptionnellement rare retrouvée sur des aliments très peu consommés en E

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant