Soupçons sur la présidentielle russe

le
0
Des indices d'opérations frauduleuses en préparation émergent.

C'est un petit homme barbu, à l'allure d'obscur savant soviétique, qui est au centre des critiques de l'opposition à Vladimir Poutine. Vladimir Tchourov, le président de la commission électorale, accusé d'avoir couvert les falsifications des élections parlementaires du 4 décembre, est «l'élément d'une horrible machine mafieuse», a lancé le candidat communiste à la présidentielle, Guennadi Ziouganov. Le haut fonctionnaire pataud, que le président Medvedev avait imprudemment qualifié de «magicien» au lendemain du scrutin controversé, était auditionné vendredi à la Douma.

Deux mois après ces élections, Vladimir Tchourov, dont la rue moscovite s'est époumonée à demander la démission, reste solidement accroché à son fauteuil. La commission qu'il préside a annoncé vendredi son refus d'enregistrer l'un des principaux candidats d'opposition, Gregory Iavlinski. Motif: 28 % de ses deux millions de signatures de soutien ne sont que des «photocopies».

En élimina

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant