Soupçons de dopage au RC Toulon : Boudjellal évoque une «escroquerie»

le
0
Soupçons de dopage au RC Toulon : Boudjellal évoque une «escroquerie»
Soupçons de dopage au RC Toulon : Boudjellal évoque une «escroquerie»

Le RC Toulon se retrouve dans la tourmente. Selon RTL, le parquet de Marseille vient d'ouvrir une enquête sur des soupçons de dopage dans le club champion d'Europe de rugby en titre. L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) aurait fait état de comportements douteux de la part de certains pharmaciens de la ville varoise.

«Le club n'a rien reçu de l'AFLD. Le pharmacien en cause ne travaille plus avec le club depuis un an. Je m'étonne, si on achète des produits dopants on ne le fait pas avec sa carte vitale», a réagi Mourad Boudjellal. Le président du club toulonnais a réagi en évoquant mardi «une affaire d'escroquerie, pas une affaire de dopage». 

Selon RTL, l'AFLD «soupçonne des pharmaciens de Toulon d'approvisionner illégalement des joueurs du RC Toulon en produits», notamment des «antibiotiques, antalgiques, mais aussi stéroïdes anabolisants».

La prudence est de mise chez les enquêteurs

«Il s'agit du non-respect de la réglementation du code de la santé publique en matière de délivrance de médicaments» par des pharmacies de Toulon, a confirmé le procureur de la République de Marseille Brice Robin, pour qui «on est assez éloigné du dopage».

Cette ouverture d'instruction fait suite à «l'article 40» du code de procédure pénale, qui oblige tout organisme ou autorité comme l'AFLD à transmettre au procureur les informations qu'il possède s'il acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit.

Lors d'une perquisition d'une pharmacie, les enquêteurs auraient mis la main sur plusieurs cartes vitales appartenant à des rugbymen du RCT. L'affaire pourrait se doubler d'une fraude de la Sécurité sociale.

Une juge spécialisée a été chargée de l'enquête fin d'après RTL. Aucun nom de joueur n'a filtré. La prudence est de mise chez les enquêteurs. Soupçonné de dopage en 2012, Steffon Armitage avait ainsi été blanchi. Il y a deux ans, l'AFLD avait contrôlé la quasi-totalité des joueurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant