Soupçons de conflit d'intérêts sur le marché des éthylotests

le
3
Le président de l'association I-Test qui a convaincu le gouvernement de rendre obligatoire les éthylotests dans les véhicules en France est également salarié de l'entreprise qui les produit.

Accessoire obligatoire dans les boîtes à gants de toutes les voitures à partir de dimanche 1er juillet, l'éthylotest est-il au cœur d'une affaire de conflits d'intérêts? Selon Sud-Ouest , l'association I-Test, qui a convaincu le gouvernement Fillon en février dernier de la nécessité d'installer cet équipement dans les véhicules, et l'entreprise Contralco qui les fabrique ont en commun un certain Daniel Orgeval. Ce dernier a la double casquette de salarié de Contralco et président de cette association à but non lucratif.

Numéro un européen sur le marché des éthylotests, Contralco détient le quasi-monopole en France avec 90% de la production, selon lequipement.fr qui révélait l'affaire dès mars. Cette PME de l'Hérault est également le fournisseur officiel de la police et de la gendarmerie qui mobilisait jusqu'alors 35% de son activité. Quant à l'association I-Test créée en juin 2011, elle a réussi en huit mois seulement à faire transformer sa proposition en ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vanoost2 le mercredi 27 juin 2012 à 15:00

    cela fait que l'on boit plus c'est bien trop chèr. Alors ils faut qu'ils se ratrappent sur quelques chose. C'est de l'économie forcée. Finalemtnt o ndevrait obligaé tout lemonde a acheté plein de truc sinon on serait jeté en prison ou fouetté sur la place publique pour ne pas avoir acheté le dernier natel de chez duk...Bref lamentable de chez lamentable. puisque y sont c.. je fais rien pendant 2 jours en contrepartie, na !

  • vanoost2 le mercredi 27 juin 2012 à 14:56

    http://www.lequipement.fr/info/493/Il y a avait aussi des européens qui voulaient nous obliger à rouler le sphares en plein jour (histoire de vendre des ampoules) et une fois rentré chez vous le ssoir faut tout étiendre pour économiser l'énergie.Alors bientot le scasques au volant avec genouillère, coudière et pharmacie obligatoirebref le scons n'arrete pas de gagner un peu plus de terrain chaque jour.

  • LeRaleur le mercredi 27 juin 2012 à 14:29

    C'est évident, encore un coup fourré entre un industriel et Sarko. Sarko va toucher des rétro-commissions. Un scandale de plus à l'actif de Sarko.