Soupçons d'espionnage au sein de Bloomberg

le
0
Les journalistes de l'agence ont eu accès à des données de clients, dont le patron de la Fed.

L'agence d'information financière Bloomberg est rouge de honte. Ses journalistes pouvaient espionner depuis des années les clients les plus puissants du monde de la finance. Les 2400 reporters de l'entreprise fondée en 1981 par Michael Bloomberg, aujourd'hui maire de New York, avaient accès au code confidentiel qui permet de savoir exactement à quelle heure n'importe quel abonné de Bloomberg allumait son écran, quelle page, quel type de marché et de cotation il recherchait.

Le bureau de Ben Bernanke, patron de la Réserve fédérale, mais aussi celui de l'ancien secrétaire au Trésor Tim Geithner ont demandé des explications à la direction de Bloomberg. Ils veulent savoir ce qui a pu être recueilli sur la manière dont ils utilisaient leur propre terminal Bloomberg. Pour environ 20.000 dollars par an, cet écran noir, orange et bleu présente, traite, recoupe et analy...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant