Souleymane Diawara veut se racheter

le
0
Souleymane Diawara veut se racheter
Souleymane Diawara veut se racheter

Volubile, taquin et un brin chambreur. Tels sont souvent les qualificatifs qui résument la personnalité de Souleymane Diawara. Mais le Sénégalais est aussi un compétiteur né et un joueur apprécié à l'OM, malgré une saison dernière manquée en raison d'une blessure à un genou qui lui a gâché la vie. Une saison 2012-13 qu'il a décidé de classer au rayon des mauvais souvenirs. Mais dont il assume pleinement sa part de responsabilité. « Je ne vis pas avec les regrets, a-t-il assuré au cours d'un entretien accordé à La Provence. C'est moi qui ai voulu reprendre si tôt. J'ai voulu serrer les dents. Je ressentais des douleurs mais j'ai insisté car la compétition me manquait. Mais comme je n'étais pas à 100 %, mes performances n'étaient pas bonnes. Et l'entraîneur a décidé de me sortir de l'équipe. » Face à l'éclosion de Lucas Mendes aux côtés de Nicolas Nkoulou, le Sénégalais n'avait plus les moyens de postuler pour une place de titulaire. Un statut qu'il a eu du mal à vivre mais qu'il a parfaitement compris. Là où certains seraient partis au clash, l'intéressé a préféré prendre du recul et se mettre à la place d'Elie Baup. « L'entraîneur a pris une bonne décision car on a enchaîné les victoires et Lucas (Mendes) a été excellent, confirme Diawara. Que voulez-vous que je dise ? J'ai continué à travailler pour être opérationnel le jour où le coach aurait besoin de moi. Je n'étais ni énervé, ni dégoûté. Il n'y avait pas de quoi l'être. »

Seulement 14 matchs avec l'OM en 2012-13

C'est donc tout logiquement qu'il retrouve aujourd'hui de l'appétit après une saison où il est resté sur sa faim. Lui, le Lion de la Teranga habitué à disputer quantité de matchs au cours de ses précédentes saisons (95 avec Bordeaux entre 2007 et 2009, 136 avec l'OM entre 2009 et 2012). Un ratio qui est tombé au plus bas en 2012-13 puisque l'ancien Sochalien n'a joué qu'à quatorze reprises (onze en Ligue 1, deux en Coupe et un en Ligue Europa) au cours de la saison. A quinze jours de la reprise du championnat, les compteurs sont remis à zéro. Et ses rapports avec le club, et notamment Elie Baup, sont toujours aussi bons. « On a beaucoup parlé. On a de bonnes relations, avoue l'international sénégalais. Je ne suis pas un mec à rester dans mon coin ou à faire la gueule parce que je suis remplaçant. Au contraire, si je pouvais conseiller Lucas (Mendes), Nico (Nkoulou) ou un autre, je le faisais avec grand plaisir. Je n'étais pas dans l'optique de bouder. Quand tu traverses une période comme celle que j'ai vécue, tu ne peux pas faire la gueule pour des conneries. »

« Je suis à 100% marseillais ! »

Un franc-parler habituel chez « Souley » qui a décidé de tout mettre en ?uvre pour ne plus revivre une saison noire. « Il ne faut pas rendre les armes, affirme-t-il. J'ai la santé et la capacité de jouer à fond pendant plusieurs années. Je vais tout mettre en ?uvre pour gagner une place de titulaire. » L'OM en aura bien besoin face à l'armada du PSG et de Monaco. « Elle (ndlr : la saison) va être plus dure, c'est sûr, concède le défenseur de l'OM. Monaco a recruté des attaquants de classe mondiale pour 150 M?. Mais on va se battre, on ne va rien lâcher. L'an dernier, personne ne nous voyait sur le podium. Avec nos recrues, on va être beaucoup plus attendu. On va se battre pour finir sur le podium. Et après, pourquoi ne pas réussir un truc de fou ? Comme finir champion. » Un optimisme débordant qui en fait toujours un chouchou dans le vestiaire. Pour combien de temps ? « Pour l'instant, je suis à Marseille et j'y suis bien. Je suis à 100% marseillais. Il n'y a pas de doute. Je n'ai reçu aucune offre, assure-t-il. J'ai entendu parler de Lille mais je n'étais même pas au courant. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant