Souffrance au travail : La Poste suspend ses projets de réorganisation du courrier

le
0

La Poste, mise en cause après plusieurs cas médiatisés de souffrance au travail, dont des suicides, a accepté de suspendre provisoirement ses projets de réorganisation des métiers du courrier, lors d'une première réunion de négociations, mercredi, sur le métier de facteur.

 

«Cette suspension, réclamée à l'unanimité par les organisations syndicales, doit durer jusqu'au 14 décembre», date de fin envisagée des négociations sur les conditions de travail des facteurs et de leurs encadrants, ont précisé les syndicats CGT, FO et Unsa, à l'issue de cette réunion.

 

La direction a confirmé cette suspension durant «le temps des négociations» dont un calendrier a été fixé jusqu'à mi-décembre. Elle assure que «tous les thèmes évoqués» lors de la réunion de mercredi seront traités, citant notamment «la gestion du temps de travail des facteurs», «les rythmes et charges de travail», les «évolutions des organisations de travail», les «remplacements», «l'amélioration des conditions de travail».

 

Les conseillers financiers également concernés

 

«Nous avons obtenu que la question de l'emploi soit une priorité dans ces négociations et ça c'est très important», a déclaré Valérie Mannevy (CGT-Fapt, 1ère force syndicale), saluant l'«unité syndicale» qui «a permis de peser».

 

La direction, représentée par le directeur général de la branche courrier-colis, Philippe Dorge, et la directrice des ressources humaines du groupe, Sylvie François, a également accepté l'ouverture de négociations sur les conditions de travail des conseillers financiers.

 

Une baisse importante des effectifs

 

Les négociations s'ouvriront «dès novembre» et porteront «sur les conditions de travail dans les plateformes industrielles ainsi que dans le réseau des bureaux de poste et dans les services financiers, dès 2017», a précisé Philippe Charry (CFDT). La direction s'est notamment ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant