Soudan du Sud : des hommes armés attaquent une base onusienne, 18 morts

le
0
Soudan du Sud : des hommes armés attaquent une base onusienne, 18 morts
Soudan du Sud : des hommes armés attaquent une base onusienne, 18 morts

Des hommes armés ont ouvert le feu sur des civils réfugiés dans une base des Nations unies au Soudan du Sud, tuant au moins 18 personnes, selon un bilan de MSF jeudi soir. L'ONU a dénoncé ces nouvelles violences dans un pays déchiré depuis plus de deux ans par une guerre civile. Les échanges de tirs entre jeunes d'ethnies rivales ont commencé mercredi soir dans la base de Malakal, capitale de l'Etat pétrolier du Haut-Nil, l'un des principaux champs de bataille du conflit, et se sont poursuivis jeudi matin.

Parmi les morts figurent deux Sud-Soudanais travaillant pour MSF, et une quarantaine de personnes ont aussi été blessées, selon un bilan provisoire de l'organisation humanitaire. L'ONU avait fait état de sept morts et une quarantaine de blessés parmi les civils réfugiés sur la base, dans un communiqué publié à son siège de New York un peu plus tôt.

«Toute attaque visant des civils, les locaux de l'ONU et les Casques bleus peut constituer un crime de guerre», a souligné le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. «Cette attaque contre des civils est scandaleuse et nous demandons aux groupes armés de cesser ces actions», les camps de réfugiés doivent être des «sanctuaires», a déclaré Marcus Bachmann, coordinateur de MSF au Soudan du Sud.

Conflit entre dinka et shilluk

Plus de 47 500 personnes vivent à l'intérieur du camp de déplacés de Malakal. Aucune arme n'est théoriquement autorisée à l'intérieur de ces camps. «Des violences impliquant l'usage d'armes à feu légères, de machettes et d'autres armes ont éclaté entre jeunes des deux communautés» dinka et shilluk, a précisé la mission de l'ONU au Soudan du Sud (UNMISS).

La rébellion sud-soudanaise, qui lutte contre les forces gouvernementales depuis décembre 2013, a confirmé l'attaque. Mais il n'était pas possible dans l'immédiat de confirmer l'identité des hommes armés.

Le Soudan du Sud est devenu indépendant en juillet 2011, après ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant