Soudan-Deux figures de l'opposition libérées avant les élections

le
0

KHARTOUM, 9 avril (Reuters) - Deux figures de l'opposition soudanaises ont été libérées jeudi, ont annoncé leur avocat, à quelques jours des élections législatives et présidentielle que boycottent la quasi-totalité des partis d'opposition importants. Les deux personnalités libérées, Farouk Abou Issa, président des Forces du consensus national (FCN), coalition de partis d'opposition, et l'avocat Amin Melli, spécialisé dans les droits de l'homme, avaient été arrêtés en décembre après avoir signé un accord visant à unir l'opposition au président Omar Hassan al Bachir, au pouvoir depuis un quart de siècle. Les Soudanais doivent se rendre aux urnes du 13 au 15 avril pour un scrutin considéré comme devant asseoir le pouvoir d'Omar Hassan al Bachir. Les partis d'opposition mettent en avant la détérioration des libertés publiques et l'absence de progrès en matière de réconciliation nationale pour expliquer leur non participation. Fadlalla Burma Nassir, vice-président du Parti Oumma, un des principaux partis d'opposition, a salué ces libérations mais a dit que cela ne changerait rien à la décision de son parti de boycotter les élections. (Shadi Bushra et Khalid Abdelaziz; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant