Sotheby's mise sur le boom de l'art en ligne en s'alliant à eBay

le
0
Sotheby's mise sur le boom de l'art en ligne en s'alliant à eBay
Sotheby's mise sur le boom de l'art en ligne en s'alliant à eBay

Vendre un Picasso sur eBay? Le marché de l'art mise sur internet pour séduire de nouveaux acheteurs, une tendance illustrée par un partenariat annoncé lundi entre le spécialiste de la vente en ligne et la respectable maison d'enchères Sotheby's.Les deux sociétés disent vouloir organiser des enchères au siège de Sotheby's à New York, et les diffuser sur un portail spécial qu'eBay ajoutera à son site eBay.com "dans un avenir proche" et qui permettra d'enchérir en temps réel depuis n'importe où dans le monde, selon leur communiqué commun. A plus long terme, le partenariat pourrait s'étendre aux autres places d'enchères de Sotheby's dans le monde tandis qu'eBay pourra décliner le portail sur ses sites en langue étrangères.C'est un deuxième essai pour Sotheby's et eBay, qui avaient déjà décidé de s'allier pour vendre de l'art en ligne en 2002, mais jeté l'éponge l'année suivante. Pas assez rentable, avait indiqué à l'époque la maison d'enchères."Les choses sont différentes aujourd'hui", assure à l'AFP Gene Cook, responsable du projet chez eBay. Il évoque l'évolution technologique mais surtout le fait que "les consommateurs sont de plus en plus à l'aise pour acheter des objets chers en ligne". "Chaque jour, nous vendons plus de 3.500 objets aux enchères à plus de 5.000 dollars, et nous avons une activité très robuste aussi pour les voitures", ajoute-t-il.Si une partie des 145 millions d'utilisateurs revendiqués par eBay connaissent déjà le marché de l'art (des objets de collection pour un montant total de 8 milliards de dollars se sont échangés l'an dernier sur ses sites), "d'autres sont intéressés et ne savent pas vraiment comment faire, il peuvent trouver le marché de l'art intimidant" alors qu'ils sont à l'aise sur eBay, note M. Cook. - Potentiel de rattrapage -Les ventes en ligne ne représentaient l'an dernier que 2,5 milliards de dollars soit 5% du marché mondial, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant