Sotchi : les pays mettent en scène leur désapprobation

le
0

Plusieurs chefs d'États n'assisteront pas à la cérémonie d'ouverture. Un moyen de critiquer, à leur façon, la législation russe en matière de «propagande» homosexuelle.

La présence ou l'absence de grands dirigeants internationaux n'a jamais été aussi symbolique. Les 88 pays participants aux Jeux olympiques de Sotchi ont répondu à leur façon aux appels aux boycotts lancés après l'adoption en juin 2013 d'une loi russe interdisant la «propagande homosexuelle». Google a déjà apporté sa touche personnelle en transformant son logo aux couleurs symboles du mouvement homosexuel le jour de l'ouverture des Jeux. Les autres polémiques sur l'environnement et les libertés politiques en Russie ont fait de ces XXIIe Jeux d'hiver l'une des éditions les plus controversées de l'histoire olympique.

Une quarantaine de grands leaders internationaux seront présents dans la tribune présidentielle du Ficht Olympic Stadium vendredi soir pour la cérémonie d'ouverture. Moscou com...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant