Sotchi : le "boycott" gagne la France

le
0
Ni Laurent Fabius, ni François Hollande n'ont prévu de se rendre à l'inauguration des JO de Sotchi, qui auront lieu en février en Russie.
Ni Laurent Fabius, ni François Hollande n'ont prévu de se rendre à l'inauguration des JO de Sotchi, qui auront lieu en février en Russie.

C'est à se demander qui sera présent à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi en Russie, début février... Comme le rapporte Le Huffington Post, Laurent Fabius, invité dimanche par Europe 1, iTélé et Le Monde, a en tout cas été clair concernant les intentions françaises. Le ministre français des Affaires étrangères a annoncé que ni lui, ni François Hollande "n'ont prévu de se rendre à Sotchi".La France n'est pas la première à boycotter à demi-mot la compétition sportive qui se tiendra du 7 au 23 février 2014. Il y a quelques jours, la vice-présidente de la Commission européenne, Viviane Reding, ainsi que le président allemand Joachim Gauck avaient également annoncé qu'ils ne seraient pas présents à Sotchi. Pas de boycott américain

"Je n'irai certainement pas à Sotchi tant que les minorités seront traitées comme elles le sont par la législation russe", avait écrit Viviane Reding sur son compte Twitter. De son côté, le président allemand a souligné dimanche que sa décision n'était en rien politique. En dépit de cette précaution, les médias russes ont crié au "boycott" et dénoncé un geste provocant.

Il faut dire qu'entre l'arrestation massive de militants du Caucase, l'interdiction de manifester, ou encore la loi votée contre les homosexuels en août 2013 , la Russie s'est mise à dos beaucoup de ses partenaires européens. Outre-Atlantique en revanche, la stratégie paraît...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant