Sotchi 2014. Patinage : «Aucune plainte déposée» après le sacre de Sotnikova

le
0
Sotchi 2014. Patinage : «Aucune plainte déposée» après le sacre de Sotnikova
Sotchi 2014. Patinage : «Aucune plainte déposée» après le sacre de Sotnikova

Mark Adams, le porte-parole du CIO, s'est exprimé ce vendredi matin à Sotchi au lendemain du sacre de la Russe Adelina Sotnikova en patinage artistique. Alors que la presse russe a trouvé un moyen avec ce titre, le premier de l'histoire olympique dans ce sport pour le pays organisateur des Jeux, de compenser l'élimination de l'équipe nationale de hockey, commentateurs et journalistes étrangers sont restés dubitatifs devant un sacre qui soulève quelques questions.

Sotnikova, 2e lors des Euro-2013 et 2014, s'était classé 9e aux Mondiaux de mars 2013. A Sotchi, la patineuse russe a amélioré son meilleur score de la saison en faisant un bond incroyable de 18 points en un mois seulement (149,95). Une notation qui lui a permis de devancer la championne olympique en titre, la Sud-Coréenne Kim Yu-na.

 

«Pour le moment il n'y a eu aucune plainte d'un comité national, a indiqué Mark Adams. Si c'était le cas, elle passerait d'abord entre les mains de la fédération internationale (ISU). Si elle n'est pas jugée crédible, la procédure n'ira pas plus loin. Mais tout ceci est pour le moment très hypothétique.»

«La composition du jury est du ressort de la fédération»

Parmi les neuf juges chargés d'évaluer les patineuses figuraient l'Ukrainien Yuri Balkov, suspendu un an pour son implication dans le scandale des notes des JO de Nagano (1998). Une autre juge, Alla Shekhovtseva, est mariée au directeur général de la Fédération russe de patinage artistique, Valentin Piseyev. Sur ce point, Mark Adams a une nouvelle fois renvoyé au règlement de la fédération internationale de patinage. «La composition du panel de juges est de son ressort, a t-il précisé. Je suis sûr qu'il n'y a aucun problème avec ce panel. Quant à de possibles remarques sur sa composition encore faudrait-il en avoir reçues, ce qui n'est pas le cas.»

Le responsable du CIO a conclu, sans se proclamer «spécialiste du patinage» que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant