SOS Chantôme

le
0
SOS Chantôme
SOS Chantôme

Opposé samedi après-midi à Sochaux, le RC Lens devra encore patienter avant de pouvoir compter sur Clément Chantôme. Le joueur idéal pour remettre la train nordiste sur de bons rails.

Depuis le 19 mai dernier, aux alentours de 22h21, le Racing Club de Lens s'enlise dans la déprime. À quelques kilomètres de là, à Reims, Emmanuel Bourgaud surgit à la 96e minute pour donner une victoire inespérée à Amiens, privant au dernier moment les Lensois - qui avait fait le travail contre Niort - d'une remontée en Ligue 1. Un énorme coup de massue porté à la tête de Gervais Martel et de ses hommes. Depuis, le club nordiste semble incapable de l'accepter, en atteste son recours pour tenter de faire annuler la montée d'Amiens, club qui lui avait gentiment prêté son stade en 2014. Une tentative désespérée, qui va de pair avec un sentiment d'impuissance sur le terrain. Après une préparation peu rassurante - deux victoires compliquées contre Quevilly et Avranches, un nul contre Chambly et trois défaites contre Troyes, le Standard et la Gantoise - Lens entame de la pire des manières sa saison en Ligue 2. Deux revers contre Auxerre et Nîmes, et voilà les Sang et Or déjà dans la zone rouge avec zéro point. Pour relever la tête le plus vite possible et s'éviter une saison galère à se faire peur, Lens a besoin d'un guerrier. Heureusement, il l'a peut-être trouvé avec sa dernière recrue : Clément Chantôme.

Clément Chantôme prêté à Lens

Sentiment de revanche


Pour remplacer Benjamin Bourigeaud, parti découvrir l'élite à Rennes, Lens n'a pas eu à chercher bien loin puisqu'il a pu se servir dans l'effectif breton. Au même poste, le grappin est mis, sous forme de prêt, sur Clément Chantôme, joueur de Ligue 1 à part entière au CV plus que respectable, qui découvrira l'étage inférieur pour la première fois cette saison. Chantôme sort d'une saison quasiment blanche à Rennes, rongée par les blessures, et son sentiment de revanche est exacerbé depuis qu'il a été mis de côté cet été par Christian Gourcuff. "Être dans le loft, c'était très long. On ne va pas se cacher, c'est un peu nul de mettre les joueurs dans cette situation, expliquait-t-il amèrement jeudi lors de sa conférence de presse de présentation. On n'arrive pas aux mêmes heures, on ne croise pas le groupe professionnel.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant