Sortie du livre de Sarkozy : Besancenot «n'exclut pas de le chourer»

le
7
Sortie du livre de Sarkozy : Besancenot «n'exclut pas de le chourer»
Sortie du livre de Sarkozy : Besancenot «n'exclut pas de le chourer»

La sortie du livre de Nicolas Sarkozy ce lundi en librairie continue de susciter des commentaires variés du côté des responsables politiques. L'ironie domine à gauche.

«Avec tant de mea culpa, on finit par se dire qu'on a bien fait de ne pas l'élire», sourit Jean-Christophe Cambadélis. Interrogé sur France 2, le premier secrétaire du PS estime qu'on va «voir quelles seront les propositions qui seront le siennes, mais je vois que, dans ce qui est amorcé, on est très à droite, tant sur le plan des questions de société que surtout sur les questions économiques et sociales». Selon lui, «c'est l'austérité renforcée et le saccage social».

«Je vais être obligé de le lire», confie Pierre Laurent sur RFI. «Car il faut bien se tenir informé» sourit le numéro un communiste. «Mais je ne suis pas sûr d'y découvrir beaucoup de choses, ajoute-t-il, car on voit bien que la candidature de Nicolas Sarkozy, c'est la répétition de la précédente en pire, et je ne suis pas sûr que les Français aient envie de ça, je suis même sûr du contraire.» Selon Pierre Laurent, qui insiste, «personne n'a envie d'une présidentielle qui serait la répétition de la précédente».

«Je vais l'apprendre par coeur», s'amuse Olivier Besancenot. L'ancien porte-parole du NPA (Nouveau parti anticapitaliste) ironise en lançant sur i>Télé qu'il va apprendre le livre et annonce que, pour ça, «il n'est pas exclu que je le choure en librairie». Relancé sur ce point, Olivier Besancenot affirme qu'il ne le fera pas, «ce ne serait pas bien, ce n'est pas un bon exemple pour la jeunesse, si tant est que la jeunesse se rue en masse dessus». Il préfère se contenter de ce qu'il a entendu, «un plaidoyer extraordinaire, touchant». Selon lui, Nicolas Sarkozy «n'est pas sûr de revenir» et «personne ne veut» de sa candidature, ni de celle de François Hollande. «Ce match retour personne n'en veut, on est tous saoulé», assène-t-il.

« Je ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Il y en a qui disent : "chouraver". Le risque n'en vaut pas la chandelle.

  • charleco il y a 11 mois

    Il ne considère pas le retour dans l'OTAN comme une erreur, personne n'en parle et pourtant, c'est la pire erreur de ce début de siècle. Toutes ces têtes qui pensent pour nous sont aveugles et muettes sur les fondamentaux.

  • dhote il y a 11 mois

    La morale de Besancenot , Valaud-Belkacem pourrait l'inviter dans les collèges et lycées...

  • M7097610 il y a 11 mois

    quand un journaliste pose une question c..., il a une reponse du même niveau ! On ne s'ennuie jamais avec Besancenot

  • M4958114 il y a 11 mois

    Chourer pour pas donner un ct au ripoublicain !

  • dotcom1 il y a 11 mois

    Un bon article équilibré, où seuls des politiques de gauche et d'extrême-gauche sont interrogés.

  • M4314275 il y a 11 mois

    Il copie sur la pub de Charlie Hebdo : si vous ne pouvez pas l'acheter, volez le. Chourer (argot ) = voler.