Sortie demain du nouveau livre d'Edouard Rencker, President de Makheia : La pub est morte. vive la communication aux editions de l'archipel

le
0

PARIS, March 4, 2014 /PRNewswire/ --

Politiques, journalistes, communicants : La com' et la tentation du " Tous Pourris "

Avec 19% de confiance, Francois Hollande bat un record ! Jamais un President de la Republique n'avait atteint un score si bas depuis qu'existent les sondages politiques modernes ! Et les chiffres ne sont guere plus flatteurs pour l'ensemble de la classe politique, gauche et droite confondues. Consommateurs critiques, citoyens desabuses, salaries deprimes... La defiance s'est ainsi durablement installee dans nos societes et la tentation du " Tous Pourris " est a la mode.

Des politiques " corrompus ", des medias mensongers, des entreprises qui s'arrangent avec la verite, ce cocktail " explosif " n'attendait qu'un detonateur pour s'accelerer : la com', ses exces et son cortege de " casseroles " feront l'affaire.

Au lieu de jouer son role de mediateur, voire d'amortisseur, la com' et la publicite sont devenues dans l'esprit des Francais l'outil qui manipule, qui cache, qui abuse, une veritable " pollution sociale ".

C'est le theme soutenu par Edouard Rencker, president du groupe Makheia dans son dernier ouvrage intitule " La Pub est morte : Vive la communication " aux editions de l'Archipel a paraitre demain.

De fait souligne l'auteur, " En moins de 10 ans la publicite est ainsi passee du statut de divertissement prefere des francais a l'activite la plus meprisee : 80% la jugent desormais envahissante et 51% meme " dangereuse " ".

Outre une serieuse crise de foi, doublee d'une crise morale, les consequences sont multiples : " perte de credibilite generale envers les entreprises et leurs prises de parole, suspicion systematique des politiques chez qui on cherche les " elements de langage " souffles par d'obscurs gourous et en definitive une fracture inquietante du contrat social issue des Trente Glorieuses et qui liait confiance dans les institutions, dynamisme economique et creativite mediatique ".

La com' : une technique d'escrocs ?

Alors " A mort la com' " ? Pas certain poursuit Edouard Rencker. " Car on ne peut pas " jeter le bebe avec l'eau du bain " et supprimer d'un trait l'affreux microcosme des communicants. Pour une raison essentielle : dans une economie largement immaterielle (a plus de 80% selon differentes etudes), la marque, les signes donc la communication representent desormais pres de la moitie de la valeur des entreprises, soit quasiment le PIB de l'Europe ! "

Le moment est donc venu d'arreter la Pub, de rehabiliter la mediation, de reinventer les modeles de communication et d'experimenter de nouveaux chemins mixant ecoute des medias sociaux, analyse des " Big Data ", conversations avec les publics, etc. Une reaction devenue urgente, au risque d'un divorce grave entre l'entreprise, ses publics et meme ses salaries - entre " la com' " et le corps social.

Oui, il faut rehabiliter et sauver la communication !

Contact Presse: Cecile Mandel Fuchs- Tel: +33(0)1-53-23-35-06, com@makheia.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant