Sortie de Star Wars : quel impact sur le cours de Bourse de Walt Disney ? (Anyoption)

le , mis à jour à 18:54
0

A l'approche de la sortie de Star Wars VII, quel pourrait être l'impact sur le cours de Walt Disney ?
A l'approche de la sortie de Star Wars VII, quel pourrait être l'impact sur le cours de Walt Disney ?

Alors que la sortie du dernier opus de Star Wars approche, le courtier Anyoption livre une analyse originale sur l'impact de cet événement vis-à-vis du cours de bourse du producteur Walt Disney.

En 2012, Disney achetait la société de production Lucasfilm Ltd., et dans la foulée en profitait pour annoncer la sortie d’un nouvel opus : Stars Wars, le réveil de la force. Aujourd’hui, trois ans plus tard, le septième Star Wars sera bientôt dans les salles. Comment se portent les actions de Walt Disney Company depuis l’acquisition de Lucasfilm ? Et comment seront-elles affectées par la sortie du très attendu Star Wars ?

Star Wars est la franchise la plus importante et la vache à lait de Lucasfilm. En effet, selon Statistics Brains (données en anglais), les films, les parcs d’attractions et tous les produits dérivés (jouets, livres, jeux vidéo …) ont généré un chiffre d’affaires total de 28 milliards de dollars dans le monde.

En 2012, Disney achetait Lucasfilm pour 4,05 milliards de dollars, cette même année le groupe pesait quelques 90 milliards de dollars. Aujourd’hui, sa valeur a plus que doublé et est estimée à environ 183 milliards de dollars, ce qui a un impact positif sur la valeur réelle de ses actions qui s’élève à environ 110 dollars l’action.

Evolution sur 10 ans de la capitlisation boursière de Walt Disney Company.
Evolution sur 10 ans de la capitlisation boursière de Walt Disney Company.

Comme indiqué sur le graphique, depuis l’acquisition de Lucasfilm et l’annonce de la sortie du nouvel opus, la valeur des actions de Disney a fortement grimpé. Star Wars VII, le réveil de la force est sans doute le film le plus attendu de tous les temps, et le chiffre d’affaires qu’il devrait générer est estimé à 1,5 milliards de dollars – battant de loin le record au box-office alors établi par Avatar en 2009 (et très probablement celui de Autant en emporte le vent, ajusté à l’inflation).

Depuis le 1er septembre, les spéculations qui prédisent que la franchise Star Wars battra tous les précédents records au box-office ont valu une augmentation de près de 13% du cours boursier de Disney. Mais quelle part de cette croissance peut-être effectivement attribuée à la sortie du septième opus ?

Comment le cours boursier des actions Disney a-t-il évolué ?

Cours de bourse de l'action Walt Disney depuis janvier 2012.
Cours de bourse de l'action Walt Disney depuis janvier 2012.

En parallèle de l’emballement médiatique, la valeur des actions Disney a progressivement augmenté depuis l’annonce du film. Ses deux bandes annonces, dévoilées en novembre 2014 et en avril 2015, ont eu un très faible impact sur le prix des actions du géant du divertissement. Le 16 avril dernier, date de sortie de la deuxième bande-annonce, le groupe avait bien vu sa valeur augmenter de 2 milliards de dollars, valorisation qui n’avait duré que le temps d’une journée.

Ce sont des facteurs moins impressionnants qui ont en grande partie affecté le cours boursier des actions Disney. En août dernier, la valeur des actions Disney passait de 121 $ à 95 $. Au-delà de la conjoncture macroéconomique défavorable de l’été dernier, cette chute est également due à la crainte que les recettes du groupe sur la télévision payante ne passent dans le rouge, au profit des plateformes de streaming, tel Netflix.

Cette crainte est apparue après que le nombre d’abonnés au réseau de télévision payant ESPN, la source de profit la plus importante de Disney, ait chuté, coûtant une baisse de 8,6% au cours boursier de Disney. Il n’existe donc pas de corrélations entre cet incident et le fait qu’il se soit produit quelques mois avant la sortie du nouveau Star Wars.     

Comme le démontre le graphique, le cours boursier de Disney est en train de revenir à sa valeur « pré-krach ». 

L’exaltation d’un seul film peut paraître de très bonne augure pour le studio de production, cependant, celui-ci est également soumis à de nombreuses forces de marché qu’il ne peut contrôler, par conséquent, un seul film a un impact très limité, et sur un très court terme, sur son cours boursier.

Quelles sont les forces à l’origine des « bulles financières » ?

Bien que la loyauté pour certains acteurs, producteurs et franchises jouent un rôle dans le succès d’un film, une étude (en anglais) sur l’impact de la sortie des films sur le cours boursier des studios de production montre que la publicité détient le rôle principal.  

Les performances au box-office des films avec des dépenses en publicité importantes sont tout naturellement estimées bonnes. En moyenne, les films à gros budget dépensent près de 50 millions de dollars à 60 millions de dollars en pub télé. Star Wars fait partie de ces films qui bénéficient d’une promotion massive : la semaine dernière près de 7,2 millions de dollars ont été dépensés en pub télé pour Star Wars, le réveil de la force.

Après la sortie en salles de ces films à gros budget, les cours boursiers de leurs studios peuvent évoluer de deux manières différentes : soit ils se stabilisent si leur performance prévisionnelle au box-office est atteinte, ou ils se dégradent si leur performance prévisionnelle au box-office est décevante.   

Que peuvent espérer les investisseurs de Star Wars VII, le réveil de la force ?

Idan Levitov, vice-président du département Trading à anyoption, une plateforme de trading en ligne, explique que « pour une franchise d’une ampleur telle Star Wars, un succès au box-office est assuré car peu importe les critiques à son sujet, les gens le regarderont quand même. Star Wars peut également compter sur ses plus fervents fans. Qui plus est, depuis l’annonce de l’opus 7 de Star Wars, il y a quelques années, les profits prévisionnels du film ont été depuis longtemps incorporés dans le prix des actions Disney. » 

Une grande affluence dans les salles ne causera pas nécessairement une augmentation du prix des actions Disney. L’exaltation autour du film est présente depuis maintenant plusieurs années, son succès au box-office sera ainsi tout simplement en accord avec les prévisions. La grande question est pendant combien de temps Star Wars réussira à remplir les salles de cinéma. Selon Levitov, un flop au box-office affectera négativement le cours des actions de Disney, mais cet impact sera de faible importance, comme l’a prouvé le groupe dans le passé, fort de la diversification de ses activités.   

A titre d’exemple, l’échec du film Alamo en 2004 n’a fait baisser le prix des actions Disney que de 34 centimes, soit de 1,5%. Plus récemment, les faibles chiffres d’entrées pendant les week-ends de A la poursuite de demain ont eu raison d’une baisse de 0,75% de la valeur des actions Disney cet été, soit une perte estimée à 140 millions de dollars. Cependant cette perte doit être mise en perspective. En effet, en 2014, le chiffre d’affaires de Walt Disney Studios Entertainment s’élevait à près de 7,3 milliards de dollars.

Maud Ly Tham, contributeur Anyoption.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant