Sorti de l'hôpital, Jacques Chirac passera Noël en famille

le
0
Sorti de l'hôpital, Jacques Chirac passera Noël en famille
Sorti de l'hôpital, Jacques Chirac passera Noël en famille

Jacques Chirac passera bien les fêtes de fin d'année en famille. Hospitalisé depuis le 9 décembre à la Pitié-Salpêtrière car il se sentait «affaibli», l'ex-chef de l'Etat a quitté l'hôpital ce mercredi après-midi.

«Il est bien rentré», a simplement indiqué son entourage. «Après avoir effectué tous les contrôles médicaux nécessaires, Jacques Chirac rentrera cette semaine chez lui et passera les fêtes de Noël en famille» à son domicile parisien, avait déclaré lundi sa fille Claude. «Il trépigne d'impatience depuis plusieurs jours et demande absolument à sortir (...) D'ailleurs, il est de mauvaise humeur, c'est bon signe !», avait plaisanté un proche.

Depuis 2007 et son départ de l'Élysée, l'ancien président de la République âgé de 83 ans habite avec son épouse Bernadette dans un appartement parisien situé en bord de Seine, quai Voltaire. Selon des journalistes présents devant son domicile de mercredi, aucune voiture n'a été vue entrer dans l'immeuble et le dispositif policier installé en bas de chez lui a été allégé à la mi-journée.

Et pour cause : selon nos informations, Jacques Chirac a déménagé. Il réside désormais entre la rue de Tournon et la rue de Seine, dans le VIe arrondissement de Paris, à deux pas de la place Saint-Sulpice et du palais du Luxembourg (le Sénat). Un quartier plus calme et surtout plus fonctionnel pour l'ancien locataire de l'Elysée qui ne se déplace quasiment plus qu'en fauteuil roulant. «L'appartement est mieux équipé», explique un proche.

Réputé pendant des décennies pour sa santé de fer, Jacques Chirac avait connu en septembre 2005 son premier grave ennui de santé. Un accident vasculaire cérébral l'avait alors obligé à être hospitalisé en urgence et l'avait déjà fortement affaibli.

L'ex-président de la République se reposera désormais à Paris. Il n'ira donc pas en vacances au Maroc pour les fêtes de fin d'année comme il le fait très ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant