Soros «très inquiet» pour la zone euro

le
0
De passage à Paris, le financier américain juge incomplets les «arrangements» au sein de la zone euro. Il redoute un «Lehman européen».

George Soros est un Européen convaincu, favorable à l'euro, aux «eurobonds», et partisan de la régulation financière, mais les arrangements en cours au sein de la zone euro,pour régler la crise de la dette ne le rassure pas.

Comme les marchés, il se montre inquiet à la veille des sommets européens - celui de la zone euro vendredi, et de l'Union européenne le 24 et 25 mars -, redoutant que les dirigeants ne soient pas à la hauteur des enjeux.

«Un accord sera en place d'ici la fin du mois» assure George Soros, «mais il ce qui se dessine est incomplet». Le financier philanthrope estime que le Fonds européen de stabilisation financière (FESF) devrait garantir directement la dette des banques, sans passer par les États, afin d'éviter un «Lehman européen».

«Il faut faire plus, sinon la situation politique en Europe va se détériorer, avec le risque d'émergence d'une Europe à deux vitesses, entre les pays à forte croissance et à excédents courants, comme l'Allemagne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant