Sorin : fusion transatlantique pour le champion italien des medtechs

le
0
Tests de valves cardiaques sur le site de Saluggia, en Italie. (© Sorin)
Tests de valves cardiaques sur le site de Saluggia, en Italie. (© Sorin)

Lâ€(TM)italien Sorin et lâ€(TM)américain Cyberonics ont annoncé leur fusion, dâ€(TM)ici la fin du troisième trimestre 2015. Elle entrainera le transfert des actions Sorin de la Bourse de Milan à celle de Londres. La nouvelle entité sera également cotée sur le Nasdaq, lâ€(TM)actuelle place de cotation de Cyberonics.

Pour chaque action détenue, les actionnaires de Sorin recevront 0,0472 titres de la nouvelle société (pour Cyberonics, le ratio est de un pour un) soit, in fine, 46% du capital. Câ€(TM)est néanmoins lâ€(TM)actuel directeur général de Sorin, André-Michel Ballester, qui prendra les rênes du nouvel ensemble. Dan Moore, directeur général de Cyberonics devient président non-executif.

Ces ratios présentaient une prime de 14% pour les actionnaires de Sorin, par rapport à la capitalisation de Cyberonics. Mais le marché a bien accueilli la nouvelle et reconnu le potentiel de création de valeur dâ€(TM)une telle opération, si bien que, jeudi 26 février, en séance, le cours de Cyberonics a grimpé de 10% et celui de Sorin, par ricochet, de 35%.

Ces deux sociétés ont des profils différents. Sorin est un groupe industriel et commercial implanté en Italie en Allemagne et en France, depuis lâ€(TM)acquisition dâ€(TM)ELA Medical en 2001. Il est leader mondial des appareils de dérivation cardio-pulmonaire pour la chirurgie cardiaque, un marché mature, dont il contrôle

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant