Sophie la Girafe fête son cinquantenaire avec les stars 

le
0
En France, il s'est vendu plus de 800.000 l'année dernière.

«S 'il te plaît, dessine-moi une girafe .» L'injonction ne vient pas du Petit Prince mais du fabricant de jeux Vulli, et elle ne s'adresse pas à Saint-Exupéry mais à une cinquantaine d'artistes de la mode ou du spectacle. En réalité, le monde des adultes a décidé d'apporter un support à l'imagination de ces anciens enfants que sont Karl Lagerfeld ou Sonia Rykiel. Vulli n'entend, en effet, pas se contenter de deux bosses ou d'un chapeau, ce qu'il veut, c'est voir les 50 ans de Sophie la Girafe dignement célébrés par les stars.

Car Sophie est une vedette elle aussi, et mondiale s'il vous plaît. Non contente d'être entrée dans la mémoire collective des Français - il s'est vendu plus de 800 000 l'année dernière, autant de Sophie que de bébés sont nés !-, elle est partie à la conquête de la planète.

Désormais, les bébés américains, japonais, africains ou chinois peuvent torturer la girafe qui siffle, lui mordiller les oreilles, lui mâchouiller les papattes ; et le succès universel de l'animal en caoutchouc constitue indéniablement une preuve de l'égalité entre les bambins de tous pays... Monsieur Rampeau, aujourd'hui décédé, ne mesurait pas, quand il a choisi un matin de dessiner une girafe plutôt qu'un canard, le nombre d'analyses psychologiques sur les secrets des bébés du monde qu'allait susciter son œuvre. Il ne pouvait pas imaginer non plus que des célébrités livreraient le tréfonds de leur âme d'enfant en faisant des petits dessins sur sa girafe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant