Sony espère une année moins noire que redouté, mais restructure encore

le
0
Sony espère une année moins noire que redouté, mais restructure encore
Sony espère une année moins noire que redouté, mais restructure encore

Le géant japonais de l'électronique Sony devrait finir l'exercice 2014-2015 sur une perte moins colossale que prévu, mais il est encore obligé d'accentuer la restructuration de son activité de mobiles en proie à une vive concurrence.Le fleuron de l'électronique nippone a réduit à 170 milliards de yens (1,25 milliard d'euros) son évaluation de perte annuelle au lieu de 230 milliards. Sony espère des revenus meilleurs (8.000 milliards de yens au lieu de 7.800) et ne craint plus de finir l'année dans le rouge sur le plan opérationnel, notamment grâce à un très bon troisième trimestre, aidé par les fluctuations favorables des changes. Durant les neuf mois passés en revue, le chiffre d'affaires a augmenté de 6% à 6.269 milliards de yens, du fait notamment des solides ventes de la console de jeux vidéo PlayStation 4 (PS4), un vrai succès qui a redonné le sourire aux dirigeants.A cela s'est ajoutée une augmentation des recettes issues des services en ligne et des composants, à commencer par les capteurs d'images CMOS dont Sony est un spécialiste. Il vient d'annoncer qu'il allait investir quelque 790 millions d'euros afin d'en augmenter encore pour la énième fois la production.- Chiffres non définitifs pour cause de piratage -Les mesures prises dans la division des téléviseurs, un gros souci de Sony depuis une décennie, ont permis une nette embellie accentuée par des gains de change.Sony a en revanche déploré de moindres ventes d'appareils photos.Dans la musique et le cinéma, la hausse du dollar a rattrapé des manques à gagner opérationnels.Au final, le groupe a estimé à 20 milliards de yens (142 millions d'euros) sa perte nette des neuf premiers mois de l'exercice 2014-2015, contre un gain de 11 milliards un an plus tôt. Son bénéfice d'exploitation sur la même période a en revanche augmenté, en dépit d'une dépréciation de 176 milliards de yens sur la filiale Sony Mobile Communications.Les chiffres publiés mercredi ne sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant