Sony devrait vendre son siège historique pour dégager des liquidités

le
0
Sony devrait vendre son siège historique pour dégager des liquidités
Sony devrait vendre son siège historique pour dégager des liquidités

Le fleuron nippon de l'électronique Sony va vendre son siège historique de Tokyo pour dégager des liquidités, alors qu'il peine à retrouver sa rentabilité, ont affirmé vendredi des médias japonais.Le groupe prévoirait de céder l'essentiel de son ancien siège social où l'entreprise, alors appelée Tokyo Tsushin Kogyo, s'était installée en 1947, un an après sa création, ont rapporté l'agence de presse Jiji et le quotidien économique Nikkei.Ces propriétés, situées dans le quartier de Gotenyama à proximité de la grande gare de Shinagawa, auraient pris de la valeur récemment.Sony pourrait les vendre pour 15 milliards de yens (107 millions d'euros), ont précisé les médias. Ces fonds serviraient à compenser les pertes de son activité d'électronique grand public, notamment celles de ses PC, que le groupe va céder à un fonds nippon, et celles de ses télévisions que Sony s'apprête à filialiser.Le groupe n'a pas souhaité commenter ces informations à l'AFP.Ce site ne sert plus de siège social depuis 2007, lorsque Sony en avait vendu une première partie et déménagé son centre opérationnel de l'autre côté de la gare de Shinagawa. Quelques centaines de salariés travaillent toutefois encore sur place.L'ex-siège de Gotenyama symbolise l'ascension de Sony, créée juste après guerre pour devenir un géant de l'électronique aux succès fulgurants, des télévisions à tube cathodiques Trinitron au révolutionnaire Walkman.Jiji et le Nikkei ont toutefois précisé que Sony conserverait une toute petite partie de ce site historique, abritant un musée où sont exposées les inventions du groupe depuis sa création.Dans le domaine immobilier, le groupe avait déjà annoncé en janvier 2013 la vente de son siège américain à New York pour 1,1 milliard de dollars (800 millions d'euros).Au début du mois de février cette année, Sony a prévenu qu'il s'attendait à subir une lourde perte nette annuelle de 110 milliards de yens (810 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant