Sony compte finir sa restructuration sur l'exercice en cours

le
0
SONY COMPTE TERMINER SA RESTRUCTURATION SUR L'EXERCICE EN COURS
SONY COMPTE TERMINER SA RESTRUCTURATION SUR L'EXERCICE EN COURS

TOKYO (Reuters) - Sony finalisera son programme de restructuration au cours de l'exercice qui a commencé le 1er avril, le géant électronique japonais tablant pour celui d'après sur un quasi triplement de son bénéfice d'exploitation, a déclaré jeudi le directeur général Kazuo Hirai.

Ce dernier s'exprimait lors d'une conférence organisée un peu plus d'une semaine après que Sony a annoncé de nouvelles mesures de restructuration pour l'exercice 2014-2015, ajoutant alors que ce dernier se solderait par une deuxième perte nette consécutive.

Kazuo Hirai a jugé "très grave" le fait d'enchaîner deux années de pertes de suite, ajoutant que le groupe avait déçu les attentes des actionnaires et qu'il avait tardé à réagir aux bouleversements intervenus dans ses conditions d'activité.

Sony a ajouté viser un résultat opérationnel de 400 milliards de yens (2,9 milliards d'euros) au cours de l'exercice 2015-2016 contre un objectif de 140 milliards pour celui qui vient de commencer.

Le 14 mai, Sony a dit qu'il entendait encore consacrer 135 milliards de yens à sa restructuration sur l'exercice en cours contre 177,4 milliards de yens l'exercice précédent.

Et, en février, le groupe avait annoncé sa sortie du marché des micro-ordinateurs, la scission de sa branche téléviseurs et la suppression de 5.000 postes.

Kazuo Hirai a tenu à préciser que ce projet de scission ne signifiait pas que Sony allait vendre ou arrêter son activité téléviseurs, déficitaire depuis une dizaine d'années.

"Je n'exclus pas la possibilité d'un partenariat avec échange de capital mais, à ce stade, nous ne gérons pas cette activité avec l'idée que cela pourrait se passer", a-t-il ajouté.

Le directeur général a souligné que la restructuration de l'activité téléviseurs permettrait à cette dernière de résister à d'éventuels chocs.

"Certains disent que notre objectif de ventes de 16 millions d'unités pour l'année fiscale en cours est trop élevé. Même si ces craintes se réalisent, nous (...) serons en mesure d'en minimiser l'impact sur la rentabilité des activités téléviseurs."

Sony est souvent critiqué pour livrer des prévisions trop optimistes que le groupe ne parvient généralement pas à tenir.

(Reiji Murai et Sophie Knight, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant