Sondages : les rivaux de DSK se réjouissent

le
0
Les concurrents de Dominique Strauss-Kahn aux primaires du PS espèrent refaire une partie de leur retard.

À qui profite la baisse de Dominique Strauss-Kahn dans les sondages ? Pas besoin de chercher bien loin. Chez ses principaux concurrents pour les primaires du PS, François Hollande, Martine Aubry et Ségolène Royal, on se frotte les mains. Mais en douce. Pas un responsable socialiste n'oublie de l'assurer ces derniers temps : «La clé de notre succès en 2012, c'est l'unité.» Alors tant bien que mal, chacun évite de se réjouir ouvertement du recul du directeur général du FMI. «L'épisode de la déclaration de candidature de François Hollande, et sa montée dans les sondages, doit énerver fortement DSK, suppose un cadre de Solferino. Moins ses chances d'être désigné seront grandes, plus il va hésiter à revenir de Washington.» Que le favori des sondages hésite et renonce, et toutes les cartes seraient alors redistribuées entre les candidats aux primaires.

C'est bien tout le calcul de l'ancien premier secrétaire du PS. Utiliser toute la période qui court jusqu'à l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant