Sondages : l'embellie se confirme pour Nicolas Sarkozy

le
0
Son action contre la crise et le G20 de Cannes profitent au président.

Le président recevait mercredi le «groupe B». Une appellation qui désigne le deuxième groupe des ministres du gouvernement, convié chaque semaine à la table présidentielle pour parler de politique. Ce jour-là, Benoist Apparu, François Baroin, Luc Chatel, Thierry Mariani et Nadine Morano sont présents. Sur la table, un exemplaire encore tout chaud de l'hebdomadaire Le Point, intitulé «Sarko, l'incroyable retour». Nicolas Sarkozy considère ce titre, non sans délectation: «Vous voyez comme j'ai eu raison de continuer à gouverner coûte que coûte », explique-t-il. Contre les ténors de la majorité qui, comme Jean-Pierre Raffarin, le pressaient de se déclarer au plus tôt pour stopper l'ascension de François Hollande, Nicolas Sarkozy est ravi d'avoir eu raison. Raison de laisser passer la primaire socialiste sans surréagir. Raison aussi de parier que son action en faveur de l'euro et «son» G20 lui permettraient de reprendre la main.

Depuis des mois, le préside

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant