Sondage : selon vous, Platini doit renoncer à la Fifa

le , mis à jour à 09:51
0
Sondage : selon vous, Platini doit renoncer à la Fifa
Sondage : selon vous, Platini doit renoncer à la Fifa

La France a adoré le joueur Michel Platini. Ses somptueux coups francs dans les lucarnes, ses trois Ballons d'or ou le titre de champion d'Europe 1984 restent des places fortes du patrimoine sportif tricolore. La France a aussi aimé Platoche, avec une silhouette un peu arrondie portant le costume-cravate de l'organisateur du Mondial 1998 ou de président de l'Union européenne de football (UEFA). Mais aujourd'hui, la nostalgie ne suffit pas à sauver son image. Pour une majorité de Français, ce monument du football national ressort éclaboussé de la course à la présidence de la fédération internationale (Fifa), marquée par les affaires de corruption.

Il a sans doute sous-estimé le machiavélisme du président sortant, le Suisse Sepp Blatter, son mentor devenu son pire ennemi. Depuis le 25 septembre, Platini, 60 ans, est accusé d'avoir touché, en février 2011, 1,83 M€ de la Fifa. Il explique que cela correspond à des arriérés de salaires pour des travaux effectués pour la Fifa entre janvier 1999 et juin 2002. Il semble aujourd'hui difficile de faire entendre à l'opinion publique qu'il a patienté tranquillement neuf ans avant de réclamer son dû... De son côté, le comité d'éthique de la Fifa a requis contre lui une suspension à vie. Le verdict sera annoncé lundi, ouvrant la voie à de possibles recours.

Personne n'a envie de le voir disputer le match de trop

Malgré tout son talent, l'ex-meneur de Saint-Etienne ou de la Juventus Turin aura du mal à dribbler certains chiffres. 55% des sondés estiment que Platini a eu tort de boycotter cette semaine son audition devant le comité d'éthique. En France, on a toujours préféré le voir sur un terrain qu'en tribunes... «Je suis déjà jugé, je suis déjà condamné, a-t-il expliqué dans une lettre adressée au comité d'éthique lue par son avocat. Je n'ai plus confiance dans les instances disciplinaires de la Fifa. Elles ont montré leur partialité, leurs préjugés, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant