Sondage : pour les Français, Tsipras vainqueur mais Merkel populaire

le , mis à jour à 11:10
14
Sondage : pour les Français, Tsipras vainqueur mais Merkel populaire
Sondage : pour les Français, Tsipras vainqueur mais Merkel populaire

Plusieurs enseignements peuvent être tirés du sondage Odoxa pour « CQFD » sur iTélé et notre journal.

Victoire de Tsipras. Les commentateurs sont nombreux à analyser le plan Tsipras comme une défaite du Premier ministre grec. Les Français, eux, estiment que l'enjeu pour Tsipras n'était pas de ne rien concéder mais, comme il l'avait clairement dit avant le référendum, de voter non pour lui « donner des armes » dans sa négociation avec ses créanciers. Les Français sont une large majorité (59 % contre 39 %) à parier qu'il « va gagner son bras de fer avec l'Union européenne en obtenant que la Grèce demeure dans la zone euro à des conditions plus favorables que prévu ». « C'est cette admiration du cynisme politique du personnage qui incite une majorité de Français et même une majorité de sympathisants de droite -- 54 % contre 44 % -- à estimer que Tsipras va gagner son pari », souligne Gaël Sliman, président d'Odoxa.

Popularité d'Angela Merkel. Les deux tiers des Français (66 % contre 32 %) préfèrent la chancelière allemande à Tsipras. Angela Merkel obtient un véritable plébiscite auprès des sympathisants de droite (85 % ) contre 49 % à gauche.

Les Français très partagés. Lorsqu'il s'agit de savoir s'il faut que les hommes politiques français s'inspirent de Tsipras, le Premier ministre grec est loin d'incarner l'homme politique honnête et « droit dans ses bottes » que nos concitoyens semblent attendre. C'est ce qui explique que les Français ne soient pas plus nombreux à souhaiter qu'il serve d'exemple à leurs hommes politiques (49 % contre 48 %). « Une autre variable explique cet apparent équilibre de l'opinion : l'orientation politique des personnes interrogées. Ainsi, 60 % des sympathisants de gauche souhaitent que Hollande, Valls et les autres se tsiprasissent, alors que les sympathisants de droite, eux, sont une majorité quasi inverse à ne pas souhaiter que leurs leadeurs politiques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pallach le samedi 11 juil 2015 à 13:55

    Merkel, Tsipras : ce que les français apprécient c'est la fermeté et les convictions fortes. Tout le contraire des dirigeant français !

  • f5gbi le samedi 11 juil 2015 à 13:44

    Si tu veux être en paix avec des créanciers, soit tu rembourses ce que tu leur dois , soit tu n'empruntes pas !

  • M802641 le samedi 11 juil 2015 à 13:14

    "Droit dans ses bottes" ! Cela existe encore ? De Gaulle le fut mais depuis personne en vue. Il faut quelqu'un qui dise simplement qu'il ne faut pas vivre indéfiniment avec l’argent emprunté et qui est disposé à serrer les boulons partout et au diable les gémissements (syndicats, corporations, parlementaires, médecins, taxis, notaires.....).

  • M5769532 le samedi 11 juil 2015 à 11:41

    La Grèce n'est que le prototype à l'essai pour ce qui risque d'arriver aux autres s'ils ne se plient pas aux exigences financières imposées par les créanciers.

  • M5769532 le samedi 11 juil 2015 à 11:38

    C'est Europe c'est du grand n'importe quoi. Comment peut-on encore l'aimer telle qu'elle est devenue, impossible ? des dettes partout, une femme qui pilote l'ensemble et qui impose sa loi et ses exigences,Un chômage galopant et des règles de vie de plus en plus contraignantes. On ne méritait pas cela non !

  • M9911573 le samedi 11 juil 2015 à 11:26

    Exigeons un référendum pour dire non à cette mascarade. Car le peuple français va encore donner des dizaines de milliards à des grecs qui ne tiendront pas leurs promesses. Hollande, qui célébrait la victoire de la démocratie au grand soir du non grec, ne peut pas refuser

  • M9480331 le samedi 11 juil 2015 à 11:11

    Dans cette affaire je me sens très allemand, merci Meckel enfin une femme qui est un homme un vraigrâce a elle on ne renvoie pas nos dettes au calendre grec et donnons la patate chaude a nos enfantsnous prenons nos responsabilité et corrigeons nos erreurs je me sens plus européen aujourd'hui

  • M8252219 le samedi 11 juil 2015 à 09:37

    L'exemple devrait venir d'en Haut; en France aussi MAIS!!!! Grèce 11 millions de citoyens 300 députés:-:Espagne 46,5 millions de citoyens 350 députés:-:Italie 60 millions de citoyens 618 députés:-:France 65.5 millions de citoyens 577 députés:-:Allemagne 80.6 millions de citoyens 598 députés. L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT ET IL Y A DU CHEMIN À FAIRE. Politiciens responsables et honnêtes ? ou bien des r.a.t.s autour du fromage.

  • fquiroga le samedi 11 juil 2015 à 08:53

    Oui nTsipras à vaincu....ses concitoyens en mettant les couleuvres au menu (couleuvres qu'ils ont refusées).

  • aiki41 le samedi 11 juil 2015 à 08:21

    @durant107 : pire que quoi ??? ce ne sont que des mots et personne aujourd'hui n'est capable d'argumenter sur les conséquences que cette affaire peut avoir. Ce que nous entendons de la bouche de ces experts "ce sera catastrophique", "retour vers l'âge de pierre", etc. mais rien d'argumenté car ces experts ne savent rien