Sondage : les Français partagés sur la campagne anti-tabac

le , mis à jour à 09:29
0
Sondage : les Français partagés sur la campagne anti-tabac
Sondage : les Français partagés sur la campagne anti-tabac

L'heure de la dernière cigarette est-elle venue ? On peut le penser à la lecture de notre crible sur le tabagisme, réalisé avec Odoxa, qui s'intéresse notamment à la dernière campagne lancée par le ministère de la Santé et Tabac info service intitulée Moi(s) sans tabac. Elle a pour objectif de faire cesser de fumer le plus grand nombre pendant le mois de novembre. La moitié des personnes interrogées estiment que c'est un bon moyen d'arrêter de fumer.

 

Inspirée d'une initiative anglaise, elle donne accès à des kits gratuits en pharmacie, avec des méthodes et des patchs, et des possibilités de se faire accompagner dans sa démarche via un numéro vert, le 39.89 : 160 000 personnes sont déjà inscrites. Selon Gaël Sliman, président d'Odoxa, « une personne sur deux qui y croit, c'est un bon score, car en général le grand public a une certaine défiance vis-à-vis de ces messages de communication en santé publique, jugés un peu moralisateurs. Là, ce n'est pas le cas ». Et, ce qui est encore plus significatif est que près d'un quart des fumeurs (23 %) comptent effectivement essayer d'arrêter durant ce mois de novembre. Y arriveront-ils ? C'est une autre paire de manches.

 

Pour arrêter de fumer, les sondés ne comptent en tout cas pas sur les paquets neutres, qu'ils jugent à 76 % inefficaces. Ces nouveaux emballages doivent apparaître au début de l'année 2017, avec des visuels encore plus effrayants, sur un fond olivâtre, avec juste le nom des marques mais sans leurs couleurs habituelles. En revanche, l'argument du prix serait bien plus à même de les faire arrêter. En effet, près d'un fumeur sur deux (46 %) n'achèterait plus de cigarettes si le prix passait à 10 €.

 

Malgré ces déclarations d'intention, on comprend mieux à la lecture du crible pourquoi la lutte contre le tabac est complexe. « 60 % des Français et 82 % des fumeurs pensent que le tabac est un puissant anti- stress, contrairement à ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant