Sondage : le contrôle au faciès demeure une réalité

le
1
Sondage : le contrôle au faciès demeure une réalité
Sondage : le contrôle au faciès demeure une réalité

«Oui, le contrôle au faciès, ça existe», affirme en substance un sondage sur les contrôles d'identité publié ce vendredi par Graines de France, Human rights watch et Open society justice initiative*. Fortes des résultats de cette étude, les trois organisations, mobilisées depuis 2012 sur ce sujet, appellent à «une réforme en profondeur» en la matière.

 

«Les Français sont conscients d'un problème police-population. Ils veulent que leur police soit un service public efficace. Et souhaitent une volonté politique de lutte contre des agissements discriminatoires», souligne Reda Didi, de Graines de France

- Confiance mais... 78% des interrogés ont confiance en la police et la gendarmerie, dit le sondage, mais 63% estiment aussi que les forces de l'ordre se livrent à des contrôles discriminatoires - un pourcentage qui grimpe à 83% pour les interviewés ayant des ascendants originaires d'Afrique du Nord - que l'échantillon a permis de dissocier.-

- Discriminations... Parmi les sondés contrôlés, la moyenne s'élève à 2,65 contrôles par an mais grimpe à 4,76 contrôles annuels pour les personnes ayant une ascendance «étrangère» et à 8,18 contrôles par an pour celles ayant une ascendance nord-africaine. Selon le sondage, «37,3% des contrôles» touchent ces dernières, qui «ne représentent que 7% de la population». Ses commanditaires relèvent aussi «des différences de traitement significatives» quant il y a contrôle : ceux déclarant avoir une ascendance étrangère subissent plus les pratiques de fouilles et de palpations - jusqu'à 5 fois plus- que ceux qui n'en n'ont pas.

 

- D'autres mesures nécessaires... 67% des interrogés veulent des mesures pour lutter contre les contrôles discriminatoires. 60% estiment que le gouvernement n'a rien fait, malgré l'engagement n°30 de François Hollande quand il était en campagne; 40% si mais parmi ces derniers, 57% pensent qu'elles sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 9 mai 2014 à 19:11

    Mais quoi de plus normal,bon sang...ces gens là, représentent plus de 75% de la délinquance en France...il faut arrêter de jouer les bisounours ?!!!...