Sondage : la moitié des Français pour la publication du patrimoine des parlementaires

le
4
Sondage : la moitié des Français pour la publication du patrimoine des parlementaires
Sondage : la moitié des Français pour la publication du patrimoine des parlementaires

Alors que le patrimoine des trente-huit ministres a été publié en avril, la moitié des Français souhaiterait qu'il en soit de même de celui des députés et sénateurs et 31 % d'entre eux demandent qu'il soit consultable en préfecture. C'est ce que révèle un sondage Ifop* à paraître dans Sud Ouest Dimanche. Le projet de loi sur la transparence de la vie politique et la lutte contre la fraude fiscale sera débattu dès ce lundi à l'Assemblée nationale.

19% favorables à la confidentialité absolue

Le souhait de publication du patrimoine des parlementaires est majoritaire parmi les sympathisants du Front de gauche (63 %), du FN (56 %) mais aussi parmi ceux du Parti Socialiste (52 %), quand elle est minoritaire à l'UMP (40 %). 31% des sondés sont par ailleurs favorables à la consultation en préfecture de ce patrimoine par tout électeur, à condition qu'il s'engage à ne pas le divulguer. Seules 19 % des personnes interrogées sont favorables au respect de la confidentialité absolue et ne demandent ni publication, ni consultation.

Dans sa version initiale, le projet de loi, annoncé par François Hollande au lendemain des aveux et de la mise en examen de l'ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, pour blanchiment de fraude fiscale, prévoyait la publicité de ces déclarations, comme pour les ministres. Mais cette annonce avait suscité un tollé de protestations de la part des députés et sénateurs, notamment par Claude Bartolone (PS), président de l'Assemblée. Ces voix s'insurgeaient contre le «voyeurisme».

En avril, un sondage Ifop pour le «Journal du dimanche» avait montré qe 63 % des personnes interrogées estimaient que le projet de loi sur le patrimoine des élus était «une mesure nécessaire pour garantir la transparence dans une démocratie moderne», contre 36 % pour qui elle constituait «une dérive malsaine ressemblant à du voyeurisme».

* L'enquête a été réalisée du 12 au 14 juin 2013 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abacchia le dimanche 16 juin 2013 à 09:17

    La publications des "patrimoines" n'a aucun intérêt ! D'abord parce qu'elle n'est que déclarative, sans autre vérification, et ensuite parce que rien n'est publié sur la façon dont ce patrimoine a été constitué, ce qui me parait tout de même le plus important ! Mais ne rêvons pas, l'union sacrée des politiques s'appliquera pour ce cas précis !

  • frk987 le samedi 15 juin 2013 à 22:24

    J'aime l'inventaire des épaves automobiles, des mobylettes, des roulotes de romano en guise de résidence, l'étalage de leur misère m'attriste et me donne envie de payer encore plus d'impôts pour qu'ils puissent manger à leur faim.

  • Gary.83 le samedi 15 juin 2013 à 18:29

    ..... pour la publication du patrimoine des parlementeurs !!

  • agavois1 le samedi 15 juin 2013 à 17:39

    conclusion ;la moitié des français se laissent enfumer! il faudrait avant tout baisser les rémunérations et diminuer les avantages injustifiés, à nos très chers parlementaires