Sondage : la crédibilité de l'opposition au plus bas

le
11
Sondage : la crédibilité de l'opposition au plus bas
Sondage : la crédibilité de l'opposition au plus bas

Avec un taux de 37%, la crédibilité de l'opposition a atteint son plus bas niveau depuis l'élection de François Hollande, selon le tableau de bord mensuel Paris Match-Ifop* publié mardi. Parallèlement, la popularité du chef de l'Etat (+3) et de Jean-Marc Ayrault (+4) connaît un sursaut, tout en restant très basse.

 

Ce qui ressort de l'étude, «c'est le scepticisme record» à l'égard de l'opposition, commente le politologue Jean-Luc Parodi. Seuls 37% des personnes interrogées pensent qu'elle «ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir», un recul de trois points par rapport à décembre 2013. Il s'agit de la proportion la plus faible depuis mai-juin 2012, même si l'opposition a flirté par trois fois avec des niveaux identiques (38%) depuis cette date.

Pour 62% des sondés (+2), l'opposition ne ferait pas mieux que le gouvernement si elle était aux affaires. Ce taux a été atteint à trois reprises depuis l'élection de François Hollande. 1% ne se prononce pas.

Un sursaut pour le couple exécutif

Par ailleurs, 26% seulement des personnes interrogées disent approuver l'action du président de la République (une hausse de 3 points en un mois), alors que 73% ne l'approuvent pas (soit une baisse de 4 points). On note aussi un fort recul (-7) de la proportion qui «n'approuve pas du tout» la politique suivie.

Le président de la République retrouve peu ou prou son score de novembre (25% d'approbation) mais «c'est quand même son troisième plus mauvais score depuis son élection», relève M. Parodi.

François Hollande est crédité majoritairement (54%) d'une bonne défense des intérêts de la France à l'étranger. Mais il n'atteint pas 30% sur les autres critères (proximité avec les Français, efficacité de sa politique contre les déficits et la dette...). Il reste d'autre part peu audible : 25% seulement des personnes interrogées ont parlé de ses v?ux dans leurs conversations de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fmaury13 le mercredi 22 jan 2014 à 12:11

    MARRANT les sondages mauvais sur hollande bien entendu mais les sondages mauvais perdants a ben non alors c'est tout faux !!! bonjour le clivage à la c...

  • davidnad le mercredi 22 jan 2014 à 12:08

    gauche droite ,droite gauche ,en avant marche et c'est reparti!!!

  • rotul le mardi 21 jan 2014 à 12:44

    La crédibilité des sondages ??!! oust tout le monde dehors

  • miez1804 le mercredi 8 jan 2014 à 09:54

    La Propagande en vue des municipales est en marche!

  • M9095115 le mardi 7 jan 2014 à 19:32

    Hollande detruit la France à tous points de vue et il est en hausse.Sondage totalement bidon.Personne ne peut croire une tel énorme mensonge

  • M9095115 le mardi 7 jan 2014 à 19:29

    Le Parisien se dévoile;C'est le journal du gouvernement socialo

  • rodde12 le mardi 7 jan 2014 à 19:17

    J'ai vu fuir les entreprises, notre balance commerciale est lourdement déficitaire et on emprunte pour maintenir un semblant de niveau de vie. Lorsque vous allez vous révéiller vous comprendrez. Droite , centre, ou gauche c'est les mêmes ils vivent de la complexité du système qu'ils entretiennent.

  • rodde12 le mardi 7 jan 2014 à 19:14

    Manx, tu veux les virer pour mettre leurs sosies! Ca ne sert à rien; bien sur on a besoin de représentants mais pas de godillots. Tu peux bien te douter qu'avec les autres ce sera pareil, ils continueront autour de l'assiette au beurre. Tu compte sur eux pour faire des économies sur leurs moyens d'existence? Le problème c'est l'organisation des partis qui nous propose bonnet blanc ou blanc bonnet.

  • manx750 le mardi 7 jan 2014 à 19:09

    @Rodde12 : en démocratie, on a besoin d'elus ; le choix est entre droite plutôt libérale et une gauche plutôt collectiviste; autour un peu d'extreme pas crédibles; au citoyen de choisir mais sans illusion entre le maëlstrom d'idées porté par chaque camp; après que ce soit Pierre Paul ou Jacques ou leurs clébards ou leurs chèvres, quelle importance ? Votons selon nos intérêts ; laissons les faire et virons les s'ils ne répondent pas à nos attentes.

  • manx750 le mardi 7 jan 2014 à 19:05

    Le PArisien a clairement choisi son camp depuis plusieurs années ;la gauche le paye grassement en pub, subventions deguisées (Cf. partcicipation au tour de France (groupe Amaury) par les municipalités de gauche, Paris en tête, journalistes logés en logement social etc. dans la capitale etc. Il n'y a qu'à voir la propagande en faveur d' Hidalgo distilléee quotidiennement par ce journal pour comprendre !