Sondage : la cote de Valls en nette baisse

le
3
Sondage : la cote de Valls en nette baisse
Sondage : la cote de Valls en nette baisse

Les sondages se suivent et se ressemblent. La cote de popularité de Manuel Valls continue de s'effriter. Elle a baissé de six points en juillet, à 45%, selon une enquête d'opinion de l'Ifop* publiée dans le «Journal du Dimanche». Le 15 juillet, un sondage Ipsos-Le Point donnait le Premier ministre en recul de trois points à 42%.

«Il a connu un état de grâce, les Français estimant qu'il avait le bon profil pour ce poste. Ils apprécient son volontarisme et le gouvernement ne souffre plus de couacs. Mais ils attendent toujours des résultats et aucune éclaircie ne se dessine à l'horizon», commente pour le JDD Jérôme Fourquet, directeur du département Opinions à l'Ifop.

45 % des personnes interrogées (-6 % par rapport à juin) se déclarent satisfaites «de Manuel Valls comme Premier ministre», contre 51 % qui se disent mécontentes et 4 % qui ne se prononcent pas. Le Premier ministre avait déjà perdu cinq points en juin.

De son côté, la cote de popularité de François Hollande reste au plus bas, mais elle est stable. Le pourcentage de personnes satisfaites de «François Hollande comme président de la République» est de 18 %, comme en juin, contre 81 % qui se disent mécontentes et 1 % qui ne se prononce pas.

A la veille du 14 juillet, notre sondage BVA soulignait que le chef de l'Etat était toujours à la peine avec seulement 24% d'opinion favorable, soit une nouvelle baisse de 5 points par rapport à octobre 2013. Si les Français ne détestent pas l'homme, ils semblent ne pas juger Hollande à la hauteur de sa fonction. Ils lui reprochent massivement de ne pas aller assez loin dans les réformes - 72 % des sympathisants de droite mais aussi 55 % des sympathisants de gauche - et ils s'attendent à une nouvelle dégradation de la situation d'ici à la fin de son mandat. Ils sont 71 % à le penser globalement. Une consolation, pourtant, pour le chef de l'Etat : les Français estiment que seuls Valls et Juppé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le dimanche 20 juil 2014 à 13:18

    Ben Pépère EST détestable, janaliz : comme son mentor Mitterrand, ce type n’a pas d’autre « projet collectif » que lui-même … :(

  • janaliz le dimanche 20 juil 2014 à 12:03

    "Si les Français ne détestent pas l'homme, ils semblent ne pas juger Hollande à la hauteur de sa fonction"... Personnellement je le déteste, et je ne suis pas le seul. Il incarne le vil et le mesquin... ne vous déplaise...

  • M940878 le dimanche 20 juil 2014 à 10:44

    Il va vite rejoindre son sponsor , symbiose oblige