SONDAGE. L'Eglise et la famille : les catholiques français veulent du changement

le
0
SONDAGE. L'Eglise et la famille : les catholiques français veulent du changement
SONDAGE. L'Eglise et la famille : les catholiques français veulent du changement

Selon un sondage réalisé en exclusivité par l'institut BVA* publié ce dimanche dans «le Parisien» - «Aujourd'hui en France», les catholiques français se révèlent très éloignés de l'image d'Epinal des familles aux convictions confites dans l'eau bénite. Ils prennent globalement acte des évolutions sociétales passées dans la loi, à commencer par le droit à l'IVG, tandis que le mariage gay fait son chemin. Mais le droit à l'adoption d'une part, la procréation médicalement assistée d'autre part, pour les couples de même sexe, divisent. Quant à l'évolution de l'Eglise, une grande majorité de Français et de catholiques aimerait la voir ordonner des femmes prêtres, et entendre le pape se prononcer pour l'usage de la pilule ou le port du préservatif. 

NOTRE SONDAGE, NOS ANALYSES ET NOS REPORTAGES AU VATICAN Á DÉCOUVRIR CE DIMANCHE DANS «LE PARISIEN» - «AUJOURD'HUI EN FRANCE»

90% des catholiques favorables au droit à l'IVG. Le droit à l'interruption volontaire de grossesse, garanti depuis 1975 en France, n'est plus débattu dans l'opinion, relève BVA. 91% des Français s'y déclarent favorables, tout comme 90% des catholiques. En revanche, les catholiques pratiquants réguliers (8% des Français) sont plus réservés : ils sont 63% à l'approuver.

Le mariage pour tous fait son chemin. Même si une réticence évidente persiste chez les plus assidus à la messe dominicale (37% s'y déclarent favorables), le mariage gay est désormais accepté par la majorité des «pratiquants occasionnels» (51%), ainsi que par la grande cohorte des catholiques «non pratiquants» (58%), religieux de culture plus que de conviction. Au total, moins d'un an après son entrée en vigueur, le mariage des couples homosexuels voit la part de Français s'y déclarant favorables progresser de 3 points, de 58% en avril 2013 à 61%.

L'homoparentalité cristallise les crispations des catholiques. 50% des Français ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant