Sondage Ford : les consommateurs optimistes pour l'année à venir

le
0
Même si deux tiers des sondés pensent que le monde est pire que dans leur jeunesse, il est étonnant de noter que les adultes interrogés restent très positifs. (ventdusud/shutterstock.com)
Même si deux tiers des sondés pensent que le monde est pire que dans leur jeunesse, il est étonnant de noter que les adultes interrogés restent très positifs. (ventdusud/shutterstock.com)

(Relaxnews) - Le rapport annuel sur les tendances mondiales du constructeur américain montre que 2016 sera placée sous le signe du retour de l'optimisme, de la responsabilité, de la durabilité et de la personnalisation.

Le sondage "Looking Further With Ford" prend en compte les opinions des consommateurs de huit pays (États-Unis, Chine, Allemagne, Australie, Brésil, Inde, Royaume-Uni et Espagne) pour offrir un instantané en matière d'automobile, mais aussi de stratégie de marque.

Même si deux tiers des sondés pensent que le monde est pire que dans leur jeunesse, il est étonnant de noter que les adultes interrogés restent très positifs. "En quatre années de recherches et de compilation de tendances de consommation, nous n'avons jamais noté un tel optimisme, une telle résilience et une telle indépendance", a commenté Sheryl Connelly de Ford, à propos du rapport paru le 28 décembre.

Les consommateurs du monde entier recherchent l'inspiration et des exemples à suivre du côté de leurs emplois, de leurs familles et de leurs communautés et utilisent les réseaux sociaux pour promouvoir le positif et chasser le négatif. Près de trois quarts des sondés se disent plus susceptibles de partager des bonnes nouvelles sur les réseaux que des mauvaises.

Mais la technologie peut aussi avoir des effets néfastes. Les personnes interrogées ont le sentiment que le fait de mettre à jour leurs profiles sur les réseaux sociaux est une activité à plein temps. De plus, 49% des adultes de moins de 35 ans disent se sentir obligés de consulter leurs e-mails professionnels en dehors de leurs horaires de travail.

La technologie est cependant majoritairement perçue d'un bon oeil, surtout lorsqu'elle est embarquée en voiture. Près de deux tiers des moins de 35 ans arrivent déjà à imaginer comment ils occuperont leur temps libre au volant d'une voiture autonome.

Les consommateurs s'intéressent aussi de plus en plus à la durabilité et à la responsabilité matérielle. La majorité des sondés se dit favorable aux produits conçus à partir de matériaux recyclés, et une tendance vers la possession d'un moins grand nombre d'objets s'impose. Même aux États-Unis, 76% des adultes se disent prêts à garder leur voiture pendant 10 ans.

Mais un certain type de voiture ne plaira jamais à tous les conducteurs. 54% de la génération Y et 42% des adultes de plus de 35 ans pensent que le fait de se démarquer au volant est plus important que de se fondre dans la masse. Cette affirmation du style et de l'individualité de chacun encourage les conducteurs à se tourner vers des marques alternatives qui offrent des produits et des services plus personnalisés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant