Sondage Européennes : les Français ont exprimé leur rejet des partis

le
0
Sondage Européennes : les Français ont exprimé leur rejet des partis
Sondage Européennes : les Français ont exprimé leur rejet des partis

Un seul vainqueur, le Front national, et deux vaincus, l'UMP et le PS, telle est la ligne de force des élections européennes. Une victoire du parti de Marine Le Pen que renforcent les éléments de notre sondage Harris Interactive. «On voit que les électeurs savaient pertinemment ce qu'ils allaient faire en votant pour le FN, explique Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique et opinion à l'institut de sondage. Ils ont exprimé leur rejet de l'UMPS, ils ont clairement exprimé leur volonté de mettre le FN en tête et ce, d'autant plus explicitement que la participation est en hausse par rapport à 2009.»

Le sentiment des Français vis-à-vis de l'Europe ? Le sondage montre que pour les Français, l'Union européenne «fait désormais partie de leur quotidien», souligne Lévy. Voilà pourquoi le scrutin de dimanche éclaire une partie du champ politique intérieur.

D'où viennent les voix du FN ? «Ce parti a profité de la démobilisation de l'électorat de la gauche et a empiété sur celui de Nicolas Sarkozy», estime Jean-Daniel Lévy.

Par rapport aux élections européennes de 2009 qui l'avaient vu plafonner à moins de 6,5 %, le FN s'est métamorphosé. «Il n'est plus un simple parti de contestation comme il apparaissait il y a cinq ans, estime Jean-Daniel Lévy. Le FN a su apporter des réponses politiques aux préoccupations des Français. Mieux, il a élargi les thématiques qui étaient les siennes comme l'immigration et la sécurité, et couvert des domaines laissés en jachère par le PS et l'UMP, tels que les questions sociales, celles relatives à la République ou à la laïcité. Ce n'est pas seulement un manque d'efficacité que les électeurs reprochent par ces élections aux partis traditionnels, c'est aussi l'absence dans leurs programmes d'un certain nombre de problématiques qui s'avèrent majeures pour eux.»

Sondage réalisé en ligne le 25 mai 2014, à partir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant